• 13

  • 23

  • 33

  • 43

E-réputation, usages et intérêt : sondage auprès de 500 entreprises bourguignonnes

closeCet article a été publié il y a 6 ans 18 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

1ère question posée : êtes-vous déjà allés sur Internet pour voir ce qu’on dit de votre entreprise ?

Résultats :

Etes-vous déjà allés sur Internet pour consulter ce que l'on dit de votre entreprise ?

2e question posée : parmi les outils web suivants, indiquez ceux que vous utilisez régulièrement dans votre activité professionnelle…

Résultats :

Parmi les outils web suivants, quels sont ceux que vous avez déjà utilisés à titre professionnel ?

3e et dernière question posée : parmi les affirmations suivantes, indiquez celle(s) avec lesquelles vous êtes d’accord…

Résultats :

Défi e-reputation lors de la i-conférence Entreprissimo : 3e question posée

Voici ce que je retiens de ces chiffres :

  • les chefs d’entreprise sont beaucoup plus conscients des enjeux d’une e-réputation bien maîtrisée que ce que j’aurais pu croire (71% estiment que la gestion de la e-réputation est devenue une obligation avec le développement d’Internet et personnellement, je m’attendais par ailleurs à des chiffres beaucoup plus bas sur l’usage des médias sociaux -notamment généralistes- à des fins professionnelles, par exemple)
  • cette prise de conscience concerne aussi bien les TPE et PME que les grands groupes (88% des entreprises interrogées estiment que les grands groupes ne sont pas les seuls concernés par la e-réputation)
  • les dirigeants ont conscience qu’ils portent une part de responsabilité personnelle dans la gestion de la e-réputation de leur entreprise (63% pensent que la gestion de la e-réputation fait partie de leur mission de dirigeant)
  • assez bizarrement, ils ne sont en revanche pas très curieux (ou démunis face aux outils Internet ?) de ce qui se dit de leur entrepirse sur la toile (seulement 69% ont cherché à le savoir, ce qui reste relativement faible me semble-t-il)

Un clin d’oeil amical, en passant, aux 3 intervenants lors de cette table ronde : Mathieu HARATYK, Emmanuel MIGNOT et Pascale LAMBERT, qui ont su rendre ce défi très intéressant, ainsi qu’à l’équipe de la CCI en charge de l’organisation de cette soirée réussie.

 

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

Laissez une réponse

Tags

Pinterest
Email
Print