• 13

  • 23

  • 33

  • 43

Blog d’entreprise : peut-on réellement mesurer le retour sur investissement ?

closeCet article a été publié il y a 6 ans 10 mois 18 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Bienvenue au club des défricheurs : parce que l’utilisation du web 2.0 est encore -mais plus pour longtemps- novatrice en entreprise, attendez-vous à vous justifier davantage que pour lancer un projet plus « classique »… pour lequel je note avec amusement que, dans 90 % des cas, la mesure du ROI passe alors aux oubliettes !

Nouveaux lecteurs, avant de lire la suite, je vous invite à consulter quelques articles déjà publiés sur ce blog à propos de la mesure du retour sur investissement des blogs professionnels :

Comme vous le pouvez le constater, je crois avoir déjà évoqué, en long, en large et en travers, les éléments de ROI d’un blog professionnel dans différents cas de stratégie (blog interne, blog externe, etc.).

Au risque d’une Lapalissade, j’en profite pour souligner que rien n’est plus difficile à mesurer que… ce que l’on n’a pas défini comme étant à mesurer. En d’autres termes, si vous ne connaissez pas vos objectifs, vous aurez du mal à savoir s’ils sont ou non atteints ! D’où l’importance de la phase d’étude stratégique avant le lancement de votre blog.

Aujourd’hui, en réalité, j’aimerais développer un point plus particulier : QUE mesurer lorsque l’on parle du ROI d’un blog d’entreprise ? Eh oui ! Car un facteur favorable à l’activité de l’entreprise n’est pas obligatoirement, du moins directement, un facteur de retour sur investissement. Et réciproquement.

Explication grâce à deux exemples simples :

  1. Une étude a indiqué que les entreprises qui ont un blog professionnel voient, en parallèle, la fréquentation de leur site internet augmenter sensiblement (+ 55 % en moyenne). Très bien, mais… est-ce réellement un élément de mesure du retour sur investissement ? Votre Direction préférera savoir, parmi ces 55 % de visiteurs supplémentaires, quel CA a été généré par ces nouveaux clients.
  2. Une autre étude a permis d’observer que les entreprises impliquées dans le web 2.0 atteignent, en moyenne, un CA supérieur de 18 % par rapport aux entreprises qui sont moins investies dans les médias sociaux. Très bien, mais… des détracteurs de cette étude ont observé que la corrélation entre l’utilisation des médias sociaux et ces bénéfices en hausse n’était pas clairement établie.

Plus que des éléments de ROI, c’est donc toute une chaîne d’actions qu’il faut établir et démontrer. Ex : grâce à son blog, l’entreprise devient plus visible sur le net => de nouveaux prospects découvrent son offre => ils l’étudient => ils achètent => le CA augmente de … %

Dans un excellent diaporama (en anglais), Olivier Blanchard nous donne quelques explications supplémentaires, parmi lesquelles je retiens plus particulièrement cette image :

Schéma de retour sur investissement des médias sociaux

Conclusion : dans votre argumentationen faveur du blog d’entreprise, attention à ne pas confondre effets bénéfiques (ex : plus large adhésion des salariés au projet d’entreprise, meilleure image de marque, plus grande visibilité en ligne, apparition d’un capital sympathie et d’une communauté de marque, articles de presse plus nombreux, commentaires positifs des internautes, etc.), qui sont des facteurs indirects de ROI, et réel retour sur investissement (baisse des coûts et/ou augmentation des revenus).

La chaîne d’action sera sans doute délicate à établir et il faut vous y préparer. C’est pourtant ce type de réponse qui vous permettra de définir le ROI de votre blog sur le long terme.

Mon conseil : commencez dès à présent à mettre en place, sur chacun de vos objectifs stratégiques, des indicateurs de mesure comme celui-ci :

Mesurer le ROI d'un b460

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

2 Commentaires

  1. KT 24 novembre 2009 at 10 h 14 min

    +1
    Je ne l’aurais pas mieux dit moi-même, merci LPC ;-D

  2. LPC 24 novembre 2009 at 9 h 48 min

    YES
    Aujorud’hui, la majorité des gens s’informent via Internet. Pour les entreprises et les produits qu’elles vendent, ce sera la même chose. Donc, si vous ne le faites pas, je suis d’accord avec vous, quelqu’un le fera à votre place. Et pas forcément à votre bénéfice.

Laissez une réponse

Tags

Pinterest
Email
Print