• 13

  • 23

  • 33

  • 43

Blog d’entreprise : faut-il avoir peur des internautes qui utilisent un pseudo pour commenter ?

closeCet article a été publié il y a 4 ans 9 mois 29 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

1 – Bref rappel sur les pseudos

Dépôt d'un commentaire sur Disqs

Pour commenter un blog, un internaute dispose généralement (cela dépend des blogs, alors basons-nous sur ceux qui utilisent Disqs : voir image ci-contre, cliquez pour l’agrandir) de plusieurs choix : 

  • soit s’inscrire avec son vrai nom (ou utiliser l’un de ses profils sur les réseaux sociaux, qui est en règle générale basé sur son vrai nom), 
  • soit commenter avec un pseudo
  • soit laisser son profil complètement anonyme (vierge de toute information, excepté son mail). 

Mais au fait… qu’entend-on par « pseudo »C’est un surnom choisi par l’internaute pour se désigner et commenter (de manière récurrente sur un même blog, ou sur plusieurs blogs). Le plus souvent, le pseudo est choisi en fonction d’un trait de personnalité ou de la vie de l’internaute.
Conséquence : on peut suivre / « tracer » sur la toile les commentaires d’un internaute qui commente toujours avec le même pseudo, ce qui n’est pas possible avec un profil complètement anonyme (différents utilisateurs ayant choisi de rester anonymes apparaissant de la même manière, par exemple sous le nom de « guest »).


2 – Les résultats de l’étude Disqs : les pseudos sont favorables à la fois à la qualité et à la quantité des commentaires

a) Pourcentage d’internautes qui choisissent de commenter avec un pseudo

Pourcentage d'internautes qui commentent avec un pseudoS’agissant du choix des internautes, le message est très clair : les internautes préfèrent commenter avec un pseudo !

  • 61 % des utilisateurs de Disqs commentent les blogs en utilisant un pseudo
  • 35% préfèrent rester anonymes
  • et seulement 4% commentent en donnant leur vrai nom (dans le cadre de cette étude, il faut comprendre : utilisent leur profil Facebook).

b) L’impact des pseudos sur la quantité des commentaires déposés

Blog : impact du pseudo sur la qualité du commentaireAssez logiquement (au vu de ce qui précède), Disqs a constaté que l’utilisation d’un pseudonyme a un impact positif sur le nombre de commentaires déposés :

  • un commentateur avec pseudo commente en moyenne 6,5 fois plus qu’un commentateur anonyme 
  • et 4,7 fois plus qu’un internaute qui s’identifie avec son profil Facebook !

C’est donc un résultat qui va à l’inverse de ce que l’on aurait pu imaginer : les internautes ne recherchent pas obligatoirement un anonymat total quand ils commentent. Bien au contraire, ils privilégient largement le pseudonyme à l’anonymat complet.

c) L’impact des pseudos sur la qualité des commentaires déposés

Blog : utiliser un pseudo a un impact sur la qualité d'un commentaireMais l’impact de l’utilisation d’un pseudo sur les commentaires déposés ne serait pas uniquement quantitatif : il serait également (toujours selon cette étude) qualitatif.

Quelques constats dressés après avoir examiné la tonalité ressentie pour le commentaire (positif, négatif, neutre) :

  • Les personnes qui utilisent un pseudo sont de loin celles qui commentent le plus positivement (dans 61% des cas, contre 51% pour les « vraies identités » et 34% pour les anonymes),
  • Quand il s’agit de commentaires négatifs, il y a quasiment égalité entre les 3 catégories de commentateurs (11% pour les pseudos, 11% pour les anonymes et 9% pour les « vraies identités »)
  • Enfin, s’agissant des commentaires « neutres », ils émanent en général des anonymes (55%), contre 40% pour les « vraies identités » et 28% pour les utilisateurs de pseudo.

3 – Les limites de cette étude

A mes yeux, cette étude se base sur un nombre d’internautes suffisant (les 60 millions d’utilisateurs de Disqs et le demi-milliard de commentaires déposés) pour que ses résultats soient pris en considération.

Mais selon moi, elle est biaisée par une limite importante : la définition de la notion de « vraie identité ».

En effet, sans doute pour des raisons pratiques, Disqs a considéré que seuls les commentaires réalisés avec un profil Facebook devaient être considérés comme des commentaires avec une « vraie identité ».

D’où 2 problèmes :

  1. Tous les internautes ne disposent pas d’un profil Facebook ! Certains vont donc commenter en inscrivant dans le cadre du commentaire leur vrai nom et leur vrai prénom : n’est-ce pas là une « vraie identité » ?!?
  2. Tous les internautes n’utilisent pas leurs vrais nom et prénom pour créer leur profil Facebook ! 
Disqs a d’ailleurs reconnu, sur son blog, qu’il s’agissait là d’un parti pris discutable et que cette étude ne se prétendait pas d’une rigueur scientifique absolue. Dont acte.

4 – Ce que vous pouvez néanmoins en conclure pour votre blog d’entreprise

J’ai constaté que souvent, les professionnels sont réticents à l’idée de laisser les internautes commenter leur blog sans les obliger à utiliser leur vraie identité.

Ils redoutent par exemple que des concurrents se glissent dans la peau d’un vrai-faux commentateur pour critiquer leur entreprise. Ou bien que, sous couvert d’anonymat, un client ou un interlocuteur insatisfait se « lâche » plus facilement… et de manière visible par tous les autres lecteurs.

Très honnêtement, je pense qu’il ne faut pas obligatoirement prêter de mauvaises intentions aux internautes qui ne souhaitent pas révéler leur véritable identité lorsqu’ils commentent un blog d’entreprise.

  • Bien sûr, il y a toujours des pénibles qui se croient tout permis en se disant qu’ils sont protégés par leur anonymat (tout relatif d’ailleurs : les moyens de tracer un internaute existent !).
  • Mais dans la majorité des cas, l’internaute utilise un pseudonyme pour protéger son identité numérique : par exemple, auriez-vous envie qu’un recruteur potentiel (qui passe votre nom au crible de Google) se fasse une idée de vous sur la base des commentaires que vous auriez déposés sur le blog d’une entreprise qui vend, je ne sais pas moi, disons… des croquettes pour chien ou des poupées pour petites filles ?!?
  • D’autres motivations tout à fait respectables peuvent également jouer : par exemple, il faut garder en mémoire que si un internaute utilise son profil Facebook pour commenter un blog, tous ses contacts pourront voir cette activité apparaître sur Facebook. Vous pouvez donc décider de ne pas utiliser votre profil Facebook pour commenter, non pas par souci d’anonymat, mais tout bêtement pour ne pas « spammer » les fils d’actualité de vos amis Facebook.

Sur la base de mon expérience et de celle de mes clients, je dirais que les résultats de cette étude me semblent conformes aux comportements que je constate globalement sur la toile.

C’est pourquoi, personnellement, j’ai tendance à recommander à mes clients de laisser les internautes commenter leur blog sous un pseudo, pour peu que le contenu du commentaire ne soit pas illégal et n’engage pas la responsabilité juridique de mon client, bien évidemment.

Car si l’utilisation de pseudos contribue à rendre la communauté de lecteurs plus active (et je pense surtout à la France, pays dans lequel l’expression via les commentaires est souvent plus timide que de l’autre côté de l’Atlantique), c’est de toute façon au plus grand bénéfice du blog… et de l’entreprise qui l’anime

Votre retour d’expérience m’intéresse !

Et vous, avez-vous l’habitude de commenter les blogs avec un pseudo ?

Que pensez-vous des résultats de cette étude ? Correspondent-ils à ce que vous observez sur votre propre blog professionnel ? 

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

2 Commentaires

  1. Hervé Loevenbruck 7 février 2012 at 9 h 53 min

    Merci Karine pour cet article très pertinent !

    Je suis d’accord avec « Chob » sur la volonté de séparer vie pro et vie perso. Après, je pense que c’est aussi un désir de transparence. Professionnellement, je commente en tant que CM de Wedigup. Nous avons un blog où nous nous faisons un devoir de répondre, d’informer, bref d’intéresser. Enfin, je confirme que, comme vous, nous nous sommes aperçu que les « pseudos » étaient plus nombreux et apportaient davantage aux débats !

    [url]http://wedigup.fr/blog/[/url]

  2. Chob 6 février 2012 at 9 h 47 min

    Je suis d’accord, les internautes qui utilisent un pseudo ne sont pas tous dangereux 😉
    De toute façon, je ne vois pas comment contraindre les internautes à utiliser une vraie identité, sauf à leur demander leur passeport. J’ai créé aussi une page Facebook ou Google+ au nom de Chob Lab, donc si je commente via mon compte Facebook, je suis considéré comme utilisant une vraie identité ?
    Le pseudo est souvent une volonté de discrétion et de bien séparer vie pro/vie perso.

Laissez une réponse

Tags

Pinterest
Email
Print