• 13

  • 23

  • 33

  • 43

8 raisons pour lesquelles votre blog pro est peu commenté

closeCet article a été publié il y a 6 ans 5 mois 25 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

1) Ajouter des commentaires sur votre blog est techniquement compliqué.

 

Ca m’est encore arrivé récemment : je venais de lire une note intéressante que je m’apprêtais à commenter lorsque je me suis rendu compte que, techniquement, pour déposer un commentaire, il fallait que je dispose d’un profil enregistré sur la plateforme XYZ. Bref, il aurait fallu que j’utilise mon profil perso (ce que je ne fais jamais lorsque j’interviens sur des aspects pros) ou que je prenne le temps de créer un nouveau profil… et franchement, à ce moment-là, j’avais autre chose à faire. Bref, je suis repartie du blog sans avoir commenté. C’est peut-être aussi ce que font vos lecteurs.


2) Votre tonalité d’écriture est trop formelle.

Sur un blog professionnel, on est, par définition… dans un contexte professionnel. Désolée de cette Lapalissade, mais cela explique généralement le comportement de certains auteurs d’un blog d’entreprise ou d’institution : ils ont peur de perdre leur capital crédibilité en « se lâchant ». Pourtant, l’utilisation des blogs donne justement l’occasion de créer du lien et de la convivialité avec ses cibles ! Il est donc dommage de ne pas écrire de manière humaine, humoristique, voire polémique : les articles les plus appréciés -et les plus commentés- sont souvent, justement, ceux qui respectent ces critères.


3) Vos lecteurs boivent vos écrits… mais n’ont pas grand-chose à ajouter.

Si vous écrivez régulièrement des articles liés à votre expertise professionnelle, vos lecteurs vont certainement apprendre beaucoup de vos écrits… mais ils n’auront sans doute pas autre chose à ajouter que « Merci pour cettte note très intéressante ». Or, justement, beaucoup de lecteurs -à tort ou à raison- estiment que l’ajout de ce type de commentaire est superflu. Conclusion des courses : votre note, bien que très intéressante sur le fond, n’appellera pas de commentaires de leur part.


4) Vos lecteurs n’osent pas commenter.

Ah oui, rappel au passage : on est en France, pas aux Etats-Unis ! Sans doute parce que la culture de l’écrit est différente, le geste de commenter n’est pas (encore ?) vraiment un réflexe très français. Certains lecteurs, par exemple, n’oseront pas commenter votre blog s’ils se rendent compte que d’autres ne l’ont pas déjà fait avant eux. Dans ce cas, vous pouvez par exemple « motiver » vos lecteurs réguliers pour qu’ils commentent les premiers, ce qui incitera les lecteurs suivants à le faire également.


5) Ajouter des commentaires sur votre blog n’est pas « valorisant » pour le commentateur.

Un de mes lecteurs m’a un jour expliqué qu’il ne commentait pas mon blog tout bêtement… parce que lorsqu’on dépose un commentaire, il n’y a pas de ligne permettant de laisser un lien URL vers son propre blog (ce à quoi j’ai répondu qu’il était tout à fait possible de laisser l’adresse de son blog en bas de commentaire, mais bon, effectivement, il a raison : ce n’est pas la même chose et il faut d’ailleurs que je m’en occupe prochainement).

J’ai également remarqué qu’un article « banal » d’un blogueur influent recevra parfois infiniment plus de commentaires qu’un excellent article d’un blogueur inconnu… tout simplement parce qu’en raison du très grand nombre de lecteurs, les personnes qui commenteront un blog influent y gagneront en visibilité (d’ailleurs, ils profitent souvent des commentaires pour glisser un peu d’auto-promo pour leur propre blog et ainsi tenter de capter un lectorat supplémentaire).


6) Vous publiez vos articles au mauvais moment.

Si vous publiez vos articles pendant une période « creuse » pour votre cible (par exemple, le week-end alors que votre cible est B to B), il y a fort à parier que vos lecteurs seront moins nombreux… votre article sera donc moins commenté.


7) Vous avez choisi la modération a priori.

Le simple fait de savoir que vous modérez les commentaires avant publication peut conduire à « l’auto-censure » des commentateurs potentiels. Par ailleurs, la modération a priori freine les discussions spontanées entre commentateurs, puisqu’il faut compter sur le temps de validation pour que les commentaires apparaissent. Cela peut avoir un impact important sur le nombre de commentaires « manqués ». Si pour vous, l’interactivité est importante, choisissez plutôt la modération a posteriori.


8) Vos articles sont commentés… ailleurs que sur votre blog.

La complémentarité des médias sociaux est un atout pour votre blog (vous y gagnerez en visibilité), mais pas obligatoirement pour le nombre de commentaires déposés : de plus en plus fréquemment, vos articles seront commentés sur le média par lequel le lecteur sera arrivé. Par exemple, sur Twitter, il n’est pas rare de voir un lien vers un blog être rediffusé et assorti d’un petit commentaire comme « Article très intéressant, à lire absolument », alors que la personne n’a pas déposé de commentaire directement sur votre blog. Sur Facebook, les lecteurs auront tendance à davantage commenter (cf. la constitution de ce groupe) parce qu’ils se sentent dans une communauté connue, donc ils sont plus à l’aise (voir également point 4).

Autre possibilité : votre article est si intéressant que, plutôt que de répondre dans un long commentaire sur votre blog, un lecteur préférera vous répondre et développer sa pensée en rédigeant un article complet sur son propre blog.


Une note librement inspirée de cet article

Et bien sûr… A vot’ bon coeur pour les commentaires sur cet article Content

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

18 Commentaires

  1. KT 21 mai 2012 at 7 h 43 min

    @ Michael : oui effectivement, vous n’avez pas tort… mais il faut souvent choisir entre avantages et inconvénients d’un outil ou d’une technique => j’ai choisi ☺
    Merci de votre passage sur ce blog !

  2. Michael 18 mai 2012 at 21 h 54 min

    J’aurai au moins appris qq chose à travers votre article, merci :-)

    PS : en particulier, une capchea n’incite pas à poster son commentaire :-)))

  3. KT 15 avril 2010 at 22 h 56 min

    Que de commentaires !
    @ Frédéric : merci pour votre passage et pour votre compliment 😉

    @ Liége : Inquiétant, je ne sais pas, mais pour le moins étonnant dans un contexte personnel => seule une étude de votre blog pourrait permettre de vous répondre.
    De prime abord, j’aurais tendance à vous suggérer de regarder de plus près votre nombre de lecteurs :
    – s’il est important, vous devriez retrouver des éléments de réponse dans l’article ci-dessus.
    – en revanche, s’il est faible, le manque de commentaires vient peut-être tout simplement d’une promotion insuffisante de l’existence de votre blog auprès de votre public-cible.
    Et si vous bloguez depuis peu, c’est relativement normal : la relation de confiance avec le lectorat se construit dans la durée => il faut généralement attendre un peu de temps avant de voir apparaître les 1ers commentaires. Persévérez 😉

  4. Liége Jorgens 15 avril 2010 at 11 h 13 min

    blogs perso
    J’ai plusieurs blogs perso, mais personne fait des commentaires… et en plus ils sont actualisés une ou deux fois par semaine.. c’est inquiétant!

  5. frédéric abella 15 avril 2010 at 7 h 57 min

    Je commente
    Bon alors juste bon article clair. Pas grand chose à ajouter 8^)

    Mon blog : ducontenuauclient.fr

  6. KT 14 avril 2010 at 15 h 21 min

    Technique
    Bonjour Vincent,
    Et tout d’abord, merci de tes réponses.
    Je ne crois pas que la question de Mickaël portait réellement sur la syndication des commentaires (fonctionnalité que l’on peut également retrouver dans la colonne de gauche du blog de Dix-Katre), mais plutôt sur l’incrémentation des commentaires (postés sur d’autres blogs) de l’auteur d’un blog sur son propre blog.
    Personnellement, c’est une fonctionnalité que je n’ai jamais utilisée, donc là encore, si un lecteur souhaite faire part de son expérience, il est le bienvenu 😉

  7. Vincent BARBEROT networkvb 14 avril 2010 at 14 h 53 min

    Compléments d’informations
    Si tu me permets Karine, je vais donner des compléments d’informations par rapport à deux commentaires.

    Concernant la syndications des commentaires pour garder la traçabilité de celui-ci directement pour la personne :

    Je suis surpris par cet interrogation, car les principales plate-formes proposent me semble-t-il le flux rss pour les articles et pour les commentaires, voir sur mon blog (http://blog.networkvb.com/) en haut à droite. Par ailleurs, je crois de mémoire que SPIP le fait aussi. Donc, sauf erreur de ma part, la solution existe. Peut-être en complétant avec un minimum de programmation.

    Au sujet des commentaires Facebook à mettre sur un blog, j’imagine là aussi qu’en utilisant les APIs Facebook, il est possible d’obtenir ce que l’on souhaite.

    Amicalement,

    Vincent BARBEROT

  8. KT 12 avril 2010 at 18 h 53 min

    Merci pour vos commentaires… et vos compliments :)
    @ Mickaël : étant d’un naturel enthousiaste, je partage votre point de vue => Quand j’aime, je le dis ! ^^

    @ MonVersailles : désolée, je n’ai pas de solution idéale à vous proposer, mais la communauté des lecteurs de ce blog aura en peut-être une à partager ?…

    @ Christophe : oui effectivement, la modération a posteriori demande davantage de réactivité… mais cela vaut parfois le coup si l’on souhaite privilégier le dialogue et l’interactivité.
    D’expérience, j’ai constaté, comme vous je pense, que la modération a priori est plus « confortable » pour le modérateur, qui ne peut être en permanence devant son écran. En revanche, la modération a posteriori laisse davantage de place à l’échange.
    Etant d’un naturel enthousiaste (bis repetita), j’ai tendance à faire confiance à l’internaute. On ne peut de toute façon pas éviter les trolls à un moment où à un autre :sad:((
    Quant aux spams, ils sont effectivement nombreux chez WordPress mais, comme vous le soulignez très justement, il existe des outils pour les filtrer.
    Le débat a priori vs a posteriori a déjà fait rage sur ce blog par le passé, je pense donc que c’est à chacun de juger ce qui lui convient le mieux en fonction de son contexte propre. Pour ma part, je n’ai pas de jugement définitif sur le sujet.

  9. Christophe 12 avril 2010 at 15 h 54 min

    Commentaires a posteriori… bof
    Bonjour,

    et merci pour cet excellent article.
    Cependant, au regard de la nature humaine, je suis en total désaccord avec le point 7.
    Opter pour la modération a posteriori est à mon sens, « dangereux » et vous risquez vite de vous lasser.
    Les spams sont légions, et lorsque vous vous retrouverez avec 10 spams pour un commentaire intéressant, je pense que vous y réfléchirez à 2 fois.

    Si vous éditez sur un blog de type WordPress, le plugin anti-spam Askimet vous sera d’un grand secours certes.

    Je recommande donc la modération a priori, pour garder du temps pour poster des articles plutôt qu’à « fliquer » les commentaires.

  10. MonVersailles 11 avril 2010 at 21 h 15 min

    Facebook
    Très intéressant

    Moi, je cherche un moyen pour publier automatiquement sur mon blog les commentaires de mon profil Facebook

    http://www.monversailles.com

  11. Michaël Tartar 11 avril 2010 at 5 h 06 min

    Valorisation du commentaire
    Merci pour cet article (désolé pour le point 3, mais je continue de penser que la reconnaissance du travail d’un auteur passe aussi par le remerciement :-)).

    Pour valoriser les commentaires d’un lecteur, il serait finalement aussi simple de syndiquer les commentaires. Savez-vous comment publier un post sur un blog, qui soit en fait un commentaire d’un post d’un autre blog ? Cela permettrait à l’auteur du commentaire de conserver dans son propre blog une trace de ses écrits.

  12. KT 7 avril 2010 at 10 h 35 min

    En réponse à vos commentaires
    @tous : tout d’abord, merci pour vos commentaires et vos remarques très pertinentes.
    @Vincent : oui, bien sûr que je suis preneuse : je ne suis jamais contre une recommandation de lecteur ;-)))
    @Mathieu : sympa le clin d’oeil ^^ Effectivement, c’est très vrai, trop de commentaires « promotionnels » découragent parfois de laisser son propre commentaire, mais pour ma part j’essaie toujours d’ aller au-delà par respect pour l’auteur du blog.
    @Juliette : oui effectivement, 3 commentaires c’est déjà bien, alors que dire de 6 !!! Merci d’avoir participé, j’aurai plaisir à vous retrouver en ligne
    @Seb : même observation qu’à Mathieu… et je te retourne ton bonjour amical (merci d’être passé par là)
    @Philippe : je suis toute ouïe 😉
    @Katsoura : oui bien sûr, la ou les réponse(s) de l’auteur prouvent l’intérêt qu’il/elle porte à ses lecteurs. En ce qui me concerne, c’est avec un intérêt toujours marqué et une réelle curiosité que je prends connaissance de vos commentaires. En revanche, je crois que les commentaires n’appellent pas toujours une réponse de l’auteur et puis, j’aime bien favoriser les discussions entre internautes => je ne réponds pas systématiquement immédiatement, de manière à laisser la discussion s’installer sans « imposer » mon point de vue.
    Encore merci à tous et n’hésitez pas à poursuivre cette discussion constructive !

  13. katsoura 7 avril 2010 at 9 h 36 min

    http://www.tutoweb.be
    Quoi qu’en dise les blogueurs, l’ajout de commentaire pour une personne lambda est loin d’être intuitif. Souvent, les lecteurs ignorent cette possibilité d’interaction et la façon de le faire. Aussi, peu habitués à participer, ils se demandent ce qu’ils pourraient bien ajouter.

    Pour revenir sur le point 1, vous avez déjà laissé un commentaire sur un blog hébergé sur Blogger. Quelle horreur en terme d’utilisabilité !

    Pour info, le « lurking » est le nom donné à la grande masse d’utilisateurs passifs par rapport aux actifs. Ces derniers sont d’ailleurs les mêmes à commenter (comportement identique sur les wiki).

    Chose importante, l’auteur doit interagir avec ses lecteurs. Il s’agit de créer du lien et montrer qu’il accorde de l’importance à son lectorat. De nombreuses personnes reviennent pour lire la réaction de l’auteur.

  14. Philippe @ HTML5 Débloque-notes 7 avril 2010 at 8 h 55 min

    Il ya une autre raison pour laquelle un article n’est pas commenté
    … je vous laisse deviner laquelle.

  15. Seb 6 avril 2010 at 20 h 21 min

    Etonnant
    Ce que je trouve étonnant c’est le nombre de commentaires sur des gros sites, des fois 3 ou 400, .. Là franchement c’est trop et souvent ce sont des messages qui s’ajoutent sans jamais personne pour y répondre. Sauf des trolls qui s’animent entre eux mais n’intéressent personne.
    Je trouve au contraire que les sites très ciblés, avec une très bonne communauté de lecteur même avare de commentaires, beaucoup plus agréable, c’est un avis perso. On prend plaisir à lire quelques commentaires, jusqu’à un nombre raisonnable, mais alors par centaines, c’est justement ce qui me coute mon envie de participer.

    Voila, donc.. Et l’occasion de te passer le bonjour,
    Excellente semaine,
    Sébastien Cayrolles

  16. Juliette Murgia tripadvisor.fr 6 avril 2010 at 16 h 30 min

    Bien résumé
    Merci pour ce résumé des raisons pour lequels certains articles reçoivent peu de commentaires, voire pas. C’est toujours un peu frustrant au début, mais après parfois on regarde les chiffres et on se rend compte qu’on est (quand même) lu.

    J’essaie toujours de poser une questions en fin de billet ou de de proposer aux lecteurs de poster un commentaire, car je crois aussi que des lecteurs n’en ont simplement même pas eu l’idée !! Les médias sociaux c’est ça aussi, des persones qui lisent mais ceux qui franchissent le pas et participent sont encore très rares, surtout en France !

    Bonne continuation, à trois commentaires pour un billet moi je suis heureuse :-)

    Juliette

  17. Mathieu Bruc 6 avril 2010 at 15 h 56 min

    Illustration du point 5
    Bonjour Karine,

    J’avais juste envie de déposer un commentaire pour simplement illustrer le point 5 :-))

    Non, plus sérieusement on assiste en effet sur les blogs « influents » (ce qui ne signifie pas forcément d’une meilleure qualité que sur des blogs moins influents…) à des commentaires dont le but est uniquement promotionnel, à la fois rageant pour l’auteur de l’article, et parfois tellement visible qu’il est contreproductif pour le commentateur.

  18. Vincent BARBEROT networkvb 6 avril 2010 at 15 h 43 min

    Les commentaires dans les blogs pro
    Ma chère Karine,

    Je profite de cet article pour prendre de tes news. J’adore le point 1, tu te rappelles concernant mon blog. Depuis, j’ai corrigé le problème.

    Par ailleurs, je n’ai pas mis le lien de ton blog sur le mien, veux-tu que je le fasse ? Tes articles sont toujours très bien faits.

    Naturellement, je vais RT ton article sur Twitter.

    Amicalement,

    Vincent.

Laissez une réponse

Tags

Pinterest
Email
Print