• 13

  • 23

  • 33

  • 43

Comment devenir un commentateur de blog efficace et utile ?

closeCet article a été publié il y a 5 ans 7 mois 4 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

1) Si vous utilisez les réseaux sociaux, pensez à commenter -aussi- directement sur le blog

Vous ne pouvez pas savoir le nombre de fois où, en surveillant (notamment sur Twitter) les recommandations d’articles des blogs que j’administre, je tombe sur des commentaires super intéressants… qui sont « restés » sur Twitter. 

C’est-à-dire ?

Eh bien, par exemple, l’internaute va déposer un tweet ou une publication sur Facebook pour recommander la lecture d’un article ou apporter une précision sur son contenu, mais comme il n’a pas directement commenté sur le blog en question, son avis sera uniquement vu et lu par les personnes qui le suivent sur Twitter ou Facebook, donc par un nombre de personnes plus limité que s’il avait commenté directement l’article du blog (grâce auquel il aurait, de surcroît, certainement touché un lectorat plus qualifié).

Oh, je ne vous jette pas la pierre : c’est aussi quelque chose qu’il m’arrive de faire régulièrement !!! (pas biiieeennn, je sais, je sais ^^)

C’est pourquoi j’essaie toujours de déposer également un commentaire directement sur le blog en question, afin de nourrir le débat ou tout simplement de faire savoir à l’auteur que j’ai apprécié son article 😉

2) Bannissez les commentaires purement publicitaires

Sur les blogs les plus populaires notamment, certains « petits malins » ont remarqué que les commentaires pouvaient devenir des sources de trafic pour leur propre blog (ou site Internet) et ils en profitent pour « vendre leur soupe ».

Du style « Ce que j’écris en commentaire n’a strictement rien à voir avec le thème de ce blog, mais j’en profite pour faire un lien vers le mien en espérant drainer ainsi du trafic ou gagner en référencement« . Raahhhhlala, mais qu’est-ce que ça peut m’agacer, ce genre de commentaires ! (autant vous le dire tout de suite : quand cela arrive sur mon blog, je les modère sans autre forme de procès -> cf. charte de ce blog).

D’autant que c’est souvent une tactique complètement contre-productive, pour au moins 2 raisons :

1° parce que les internautes qui lisent un commentaire trop publicitaire ont généralement une réaction de rejet et n’iront sûrement pas consulter le blog ou site en question,

2° parce que certains blogs sont en « nofollow« , ce qui ne permet pas de jouer sur le référencement.

En revanche, déposer un commentaire intéressant, argumenté et/ou éclairant sur le sujet du billet que vous commentez, est certainement un très bon moyen d’attirer vers vous un nouveau lectorat qualifié et ainsi de gagner en visibilité.

D’où l’intérêt de passer quelques minutes à commenter pour partager une observation !

3) Les commentaires d’encouragement ne sont pas à exclure ^^

Alors qu’ils ont vraiment apprécié la lecture du billet d’un blog, une grande majorité d’internautes ne déposeront pas de commentaire sur un blog… tout simplement parce qu’ils sont d’accord avec ce qui a été écrit et qu’ils n’ont rien de spécial à ajouter.

C’est tout à fait cohérent. 

Mais en même temps, je ne peux pas m’empêcher de penser que c’est dommage :

1° parce qu’un compliment ou un commentaire de remerciements font toujours plaisir à l’auteur d’un billet et peuvent l’encourager à proposer d’autres articles similaires (ce qui, en tant que lecteur, peut vous être bénéfique si vous vous intéressez au thème développé),

2° plus concrètement, c’est aussi un moyen de vous faire repérer par l’auteur du blog et d’engager avec lui/elle une discussion intéressante, ou encore de nouer des liens avec d’autres internautes, dont vous pourrez peut-être, là encore, retirer des bénéfices concrets (ex : faire découvrir votre propre blog : voir point 2), 

3° enfin, le fait d’avoir déposé un 1er commentaire (même de « simple » remerciements) peut encourager, derrière vous, d’autres internautes plus « timides » à commenter à leur tour, ce qui permet au final d’aboutir à des conversations intéressantes.

4)  Si vous n’êtes pas d’accord avec l’auteur du billet, dites-le avec tact

C’est un état de fait que je regrette trop souvent : lorsque les internautes ne sont pas d’accord avec un billet, ils n’hésitent pas à commenter… parfois en des termes peu amènes (doux euphémisme pour désigner, généralement sous couvert de pseudo, des attaques qui peuvent être gratuites, très dures, voire totalement injustifiées). 

Entendons-nous bien : je ne dis PAS que la critique doit être auto-censurée, pas du tout ! Bien au contraire, les critiques sont souvent très utiles pour apprendre des choses et s’améliorer, ou tout simplement partager des points de vue différents et lancer la discussion. A titre personnel, j’ai souvent appris beaucoup de choses des critiques ou idées déposées sur ce blog et j’en remercie leurs auteurs.

Simplement, il y a des manières de faire et de dire (écrire) les choses. Sur le coup de la passion ou de l’énervement, on ne se rend pas toujours compte de la tonalité blessante des mots que l’on est en train d’écrire (vu d’un oeil extérieur), alors conclusion : mieux vaut tourner 7 fois sa souris sur son tapis avant d’écrire des choses que l’on pourrait regretter par la suite.

Car n’oubliez pas que l’auteur d’un blog passe souvent beaucoup de temps à publier et qu’il s’expose publiquement à la critique puisqu’il décline le plus souvent son identité dans la rubrique « A propos de l’auteur ». Même si l’on connaît les règles du jeu lorsqu’on décide d’ouvrir un blog, il n’en demeure pas moins que l’on n’est pas là pour se faire insulter. 

Vous me direz : « et la modération, ça sert à quoi » ? Certes. Mais dans son souci de respecter les règles du jeu, l’auteur d’un blog a parfois des scrupules à censurer un commentaire « limite », en s’interrogeant sur sa légitimité à agir comme cela (philosophie de l’interactivité = laisser la parole aux internautes). Facilitez-lui la tache en respectant vous aussi ce dialogue et souvenez-vous par ailleurs qu’une critique inutilement blessante peut également se retourner contre vous et inciter la communauté des silencieux à s’exprimer pour prendre la défense de l’auteur agressé… à votre détriment.

5)  Profitez-en pour poser des questions

Devenir un commentateur efficace, c’est aussi gagner du temps en trouvant, grâce aux blogs, des réponses qualifiées à vos questions !

Pourquoi vous priver de l’expertise de l’auteur du blog ? Un commentaire est justement l’occasion de lui demander d’approfondir un point du sujet qu’il a exposé, que vous n’auriez pas bien saisi ou pour lequel vous recherchez désespérement une réponse depuis de longues semaines.

Et hop, ou comment gagner des heures de recherche par le simple dépôt d’un petit commentaire 😉


Un article inspiré de celui-ci 

En espérant que  les lecteurs de cet article passeront directement à la case « mise en pratique de la théorie »… A vot’ bon coeur M’sieurs-Dames !

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

16 Commentaires

  1. coreight 28 mars 2011 at 7 h 38 min

    J’applique le conseil n°1 de cet article alors !

    Concernant le point 2), un tas d’outils permettent de savoir d’un coup d’oeil si les liens des commentaires sont en nofollow, j’imagine que les auteurs de comm’ publicitaires privilégient les blogs qui leur donne un joli backlink (ou alors ils ne sont pas doués en plus d’être pollueurs :-) )

    Concernant le 3/, je me souviens avoir lu des remarques négatives sur les commentaires du type « Super article merci! », qui n’apportent absolument rien à la conversation. Certains reprochent même aux auteurs de ces comm’ de faire simplement acte de présence pour leur promotion.
    Mais personnellement je suis plutôt d’accord avec tes arguments !

    n.b. : « mieux vaut tourner 7 fois sa souris sur son tapis » => très belle image, je ne l’avais jamais entendu encore 😀

  2. Vincent BARBEROT 13 mars 2011 at 15 h 07 min

    Tu vois ma chère Karine, les commentaires sur les blogs ne sont pas morts.

    Je faisais le même constat que ton billet et ce week-end, je ne sais plus quoi en penser en regardant mon dernier billet sur mon blog, lol. Je n’ai jamais eu autant de commentaires. Tu vas peut-être constater toi aussi que ce billet est le plus commenté.

  3. Christophe 13 mars 2011 at 15 h 00 min

    On peut dire que les idées essentielles sont résumées dans cet article. Une pratique qui se perd, alors qu’elle est si intéressante et pour les lecteurs pour pour les rédacteurs. Dommage.

  4. Marc Poulin 1 mars 2011 at 12 h 53 min

    Bien d’accord avec toi. Les commentaires sont un peu le salaire du bloggeur.

    Je remarque que les noms des commentateurs ne sont pas des hyperliens sur ton blogue. Ça tue ton argument que laisser un commentaire peut amener du lectorat sur son propre blogue 😉

  5. Sophie Trinquand 1 mars 2011 at 8 h 38 min

    Bonjour,

    bon rappel. Il est vrai que je ne commente pas souvent, alors que j’aime lire les commentaires car souvent ils ouvrent à d’autres réflexions.
    Je ferai, dorénavant plus attention.
    cordialement, Sophie

  6. Vincent BARBEROT 1 mars 2011 at 7 h 17 min

    Karine,

    Pour l’agrégation des interactivités, nous pouvons peut-être travaillé ensemle. Dis-moi simplement ce que tu veux exactement.

  7. KT 28 février 2011 at 23 h 30 min

    (2/2)

    @ Fab et @ Grégory : comme vous, pleinement convaincue de la complémentarité des outils (je cherche cependant tj les solutions techniques qui permettent d’agréger toutes les interactivités : vos suggestions sont les bienvenues !)

    Et pour conclure : merci à tous d’avoir pris le temps de commenter ce billet… en parallèle, j’ai encore vu passer plein de commentaires sur Twitter 😉 Pas gagné !
    Twitter: twitter.com/dixkatre

  8. KT 28 février 2011 at 23 h 30 min

    Bonsoir à tous,

    Je savais bien que je ne regretterais pas de vous inciter à commenter : merci à tous de ces messages très pertinents… à part celui de Grégory, qui est passé à 2 doigts d’une modération sauvage (Greg, je plaisante bien sûr) ^^

    Je reviens en 2 mots sur 2-3 points que vous avez abordés :

    @MSébastien et @Jean-Daniel Boutet : quelques compléments dans un (lointain) précédent article de ce blog : à relire sur http://www.reseaux-professionnels.fr/blogs-professionnels/1170-blog-professionnel-8-raisons-pour-lesquelles-votre-blog-est-peu-commente.html

    @ Cathy, @Roger et @ Vincent: oui je sais, tout pareil => c’est plus rapide de RT que de commenter, et pourtant… pas biiieeeennn 😉

    @ Média internaute : ah mince, alors là, pas d’accord ! Les conversations à 2 font parfois tourner en rond, alors que les discussions publiques permettent de confronter des points de vue multiples, je préfère largement #désolée

    (1/2)
    Twitter: twitter.com/dixkatre

  9. roger 28 février 2011 at 22 h 32 min

    Bonjour,
    Voilà, comment éduquer son lectorat. C’est vrai que d’obtenir des commentaires insufflent de l’énergie et de la motivation pour passer des heures dans la rédaction d’un billet.

  10. Cathy Manseri 28 février 2011 at 18 h 05 min

    Bonjour Karine,

    Je suis entièrement d’accord avec toi, les commentaires se font rares (c/o mon blog) et je vais te dire pourquoi je ne commente plus autant qu’avant (pas bien !) :
    – je surfe souvent via l’Iphone et il est plus facile de retweeter que d’essayer de taper des phrases entières avec mes doigts boudinés
    – je rejoins MSebastien : je poste des commentaires qui reste sans réponse de la part de l’auteur
    – quand il n’y a pas de précédents commentaires, j’ose pas

    C’est pour ça que je commente avec plaisir sur ton blog, parce que je suis devant mon mac, tu réponds toujours, il y a des commentaires et tes articles sont toujours intéressants.

    Amicalement
    Cathy

  11. Jean-Daniel Boutet 28 février 2011 at 17 h 04 min

    Merci pour cet article.

    C’est vrai qu’il y a de moins en moins de commentaires sur les blogs. C’est le même phénomène pour les vidéos postés sur Youtube ou Dailymotion.

    Je me pose la question suivante : Les commentaires sont-ils suffisamment mis en valeur sur les blogs (et en général ?).

    On termine la lecture d’un article et il faut entamer une autre lecture plusieurs scroll plus bas (très bas parfois).

    Sur le blog d’un amis, les commentaires sont en sidebar, je trouve l’idée intéressante (mais il faut remonter après la lecture).

    Exemple de commentaires en sidebar : [url]http://irregulier.net/521[/url]

  12. Media Internaute 28 février 2011 at 16 h 00 min

    Bonjour,
    J’ai tendance à considérer que les commentaires peuvent parfois apporter un « plus », mais rien ne vaut l’email direct à l’auteur pour engager un vrai dialogue.

    Du reste, l’attribut NoFollow d’un lien n’est pas un frein au référencement.

  13. Msebastien 28 février 2011 at 13 h 13 min

    Hello

    je pars du principe que ce n’est pas au commentateur d’être ceci ou cela mais plutôt à l’émetteur.

    Chaque contribution est un acte de participation – qu’en font les émetteurs ?

    Certains sont vexés que leur vérité ne soit pas partagée, d’autres ne répondent pas aux questions posées quand ils ne sont pas dans la suspicion d’un acte trollesque, sans oublier ceux qui ne remercient jamais les commentateurs de leur participation mais les sollicites sur twitter et les autres de venir commenter.

    Les commentaires se déplacent sur d’autres lieux comme Twitter.

    Le seul conseil que je donnerai et que je tacherai un jour d’appliquer est de bien indiquer que l’avis n’engage que son auteur et que les autres avis sont à partager socialement

    J’ai fait acte de commentaire. Mais je viens ici surtout pour la qualité des infos et du texte

    A plus

  14. Grégory MAUBON 28 février 2011 at 10 h 11 min

    Bonjour,

    J’adore ce que tu fais mais comme je le dis sur http://www.maubon.info, c’est n’importe quoi !!

    😉 J’ai bon là ? J’ai tout mis en une seule phrase !! :)

    Sans rire, excellent article qui rappelle que le blog se nourrit des réflexions et des commentaires des visiteurs. Les discussions sur les réseaux sont effectivement importantes. Plutôt que d’imposer au lecteur un endroit ou faire le commentaire, il faut que nous (les blogueurs) puissions agréger les diverses remarques. C’est pas simple !

    Grégory

  15. Fab 28 février 2011 at 9 h 36 min

    Puisque vous incitez à juste titre à la mise en pratique … :)
    Un très bon article qui permet de rappeler aussi que les blogs ne sont pas morts avec l’arrivée des réseaux sociaux mais qu’ils sont bien complémentaires, notamment par les échanges qu’ils permettent et qui ne se limitent pas à 140 caractères.
    J’avoue moi aussi avoir pris l’habitude de tweeter en « oubliant » de commenter directement à la source. Je vais essayer de revenir un peu aux fondamentaux 😉

  16. Vincent BARBEROT 28 février 2011 at 8 h 16 min

    Bonjour ma chère Karine,

    En pragmatique, je me permets de te remercier pour la qualité de ton blog. J’ai toujours plaisir à lire même si je ne laisse pas toujours de commentaires. Je l’avoue, c’est pas bien.

    J’en profites pour te dire que je suis de passage à Dijon le 10 mars (réunion CRCI sur l’innovation), l’occasion de se revoir sans doute, ce serait avec plaisir.

    Amicalement,

    Vincent.

Laissez une réponse

Tags

Pinterest
Email
Print