• 13

  • 23

  • 33

  • 43

Ma Direction a peur du web 2.0 ! 5 préjugés répandus… et des contre-arguments pour la convaincre

closeCet article a été publié il y a 6 ans 11 mois 15 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Préjugé n°4 : Les blogs et les médias sociaux, c’est pour les ados, pas pour les entreprises !

La crainte : Se baser sur l’utilisation que font ses enfants de ce type d’outils => ne pas comprendre quel bénéfice un professionnel peut en retirer. Penser que ce n’est qu’un jeu. Ignorer les retombées potentielles dans un usage professionnel. Dédaigner ces méthodes de communication, penser que ce n’est pas sérieux.

Les faits :

Le web 2.0, une pratique déjà très répandue

 

Conseils de lecture : Le diaporama « Bloguer à titre professionnel : 30 diapositives pour comprendre« .


Préjugé n°5 : Ouvrir le dialogue, c’est inviter les internautes à dire du mal de notre entreprise…

La crainte : Donner un écho à des critiques formulées par des internautes à l’encontre de son entreprise. Rendre visibles par tous ces critiques. Se tirer une balle dans le pied.

Les faits : L’internaute qui veut se plaindre d’une entreprise le fait déjà (et n’a pas besoin d’attendre que l’entreprise crée son blog pour s’exprimer sur la toile). Résultat : lorsqu’elle décide de rester inactive, au lieu de canaliser le pouvoir de recommandation des internautes sur un outil qu’elle maîtrise, l’entreprise laisse ces critiques se diffuser sans les maîtriser, souvent sans pouvoir y répondre et parfois même sans savoir que ces critiques existent.

Conseils de lecture : Pourquoi l’interactivité est un atout (et pas une contrainte).

 

Cette note est librement inspirée de cet article de Matthew Hodgson

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

5 Commentaires

  1. KT 19 octobre 2010 at 11 h 49 min

    @ Anne Demange : merci pour votre long commentaire (et vos compliments !), auxquels je n’ai pas grand-chose à ajouter… si ce n’est que, depuis, je n’utilise plus le rouge sur fond vert 😉
    A bientôt en ligne !
    Twitter: twitter.com/dixkatre

  2. Anne Demange 18 octobre 2010 at 21 h 32 min

    Je découvre cet article et, en même temps, votre blog. Bravo !
    Je suis tout à fait d’accord avec votre analyse (mais pas d’accord pour utiliser du rouge sur fond vert.. cela gène la lecture).
    L’arrivée du web 2.0 perturbe de nombreux services stratégiques (RH, marketing, commercial) et bouleverse l’organisation des entreprises. Obligeant les dirigeants à conduire une réflexion stratégique réaliste qui intègre les médias sociaux. Un pas – voire un cap – que de nombreux dirigeants de PME/PMI ont du mal à franchir.
    Face à ces résistances au changement, frein majeur dans la mise en place d’un nouveau mode organisationnel, vos réponses sont essentielles : pour convaincre les dirigeants que le web 2.0 est un levier de performance.

  3. KT 19 octobre 2009 at 9 h 45 min

    Stratégie 2.0
    Tout d’abord, merci à tous deux pour vos commentaires !

    Je rebondis plus particulièrement sur les aspects de stratégie, qui ont également fait l’objet de commentaires sur Linked-In (voir ici : http://www.linkedin.com/newsArticle?viewDiscussion=&articleID=77874108&gid=2075&split_page=1&report.success=Ij5F8KdesZA8C2zOeFYYcGyIMG4JnGX2Fl-DSJ3_c4OAL4TdA2X1ZFLVVGuAL4THqMkk-OQP#comment_3)

    Bien évidemment, je vous rejoins complètement sur la nécessité de ne pas s’engager sur le web 2.0 sans avoir élaboré, au préalable, de stratégie pertinente pour son entreprise / son institution !

    C’est à mon sens l’étape n°2 (l’étape n°1 étant d’avoir dépassé ses éventuels a priori sur les outils).

    @ Xavier, tout à fait d’accord avec toi, bien évidemment, pour conseiller de faire appel à des professionnels pour construire la stratégie et animer cette présence 2.0. Nous sommes bien placés pour savoir que l’externalisation de ce type de prestations est en train de se généraliser chez nos clients (pour des raisons d’ailleurs souvent multiples). J’aime beaucoup ta citation « 100% des projets gagnants passent par des professionnels », je sens que je vais la reprendre à mon compte :-)

    Pour conclure, je précise aux nouveaux lecteurs que ces aspects « stratégie » font régulièrement l’objet de notes sur ce blog, notamment par le biais d’exemples concrets. N’hésitez donc pas à relire la rubrique des exemples en entreprise !

  4. Nicolas 15 octobre 2009 at 16 h 13 min

    Stratégie de marque pour se lancer sur les médias sociaux
    Très bonne étude.
    Pour ajouter mon grain de sable, je remarque que la tendance lourde pour les marques est de se focaliser sur les outils du 2.0, en oubliant parfois>>souvent>> que la mise en place de ses outils doit partir d’une réflexion stratégique + de la mise en place de moyens -community management.

  5. xavier aucompte 15 octobre 2009 at 8 h 55 min

    Pas de doute, tu es très bonne pour nous donner les bons chiffres
    J’avais déjà remarqué cette excellente présentation sur les chiffres clés. Tu reviens avec de l’argumentaire là-dessus. Tu as raison sur nombre de points et j’ajouterai deux choses que je vais du coup développer sur BRENT, je crois.

    Le premier point est de croire que tout cela est simple et donc gratuit. Une majorité de cet élan n’est pas rentable parce que fait par des gens qui s’essayent. Ce qui marche demande de l’investissement et de l’énergie et du professionnalisme.

    Le deuxième point est qu’il faut faire attention au projet qu’on veut réaliser. Le pourquoi est à l’origine de tout. Quand on conait le pourquoi, une professionnelle comme toi (ou moi) donne les vrais et bonnes réponses. Attention aux gourous et aux apprentis sorciers…

    Tout cela pour dire qu’il y a beaucoup à gagner mais 100% des projets gagnant passent par des professionnels.

Laissez une réponse

Tags

Pinterest
Email
Print