• 13

  • 23

  • 33

  • 43

Médias sociaux : non, les contenus longs et/ou qualifiés ne doivent pas être négligés !

closeCet article a été publié il y a 3 ans 10 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

L’évolution des médias sociaux sonne-t-elle le glas des contenus qualifiés ?

Crédit photo : Hubspot

Crédit photo : Hubspot

Vous le savez, si vous animez une page Facebook professionnelle pour votre entreprise ou institution, vous avez de plus en plus intérêt à utiliser des illustrations (photos, images, dessins, graphiques…) pour rendre vos messages aussi visibles que possible dans le fil d’actualité de vos fans. J’ai expliqué pourquoi ici et là, ce que vous pouviez faire face à la « dictature » de l’image… et s’agissant de Facebook, ce ne sont pas les dernières études sur le sujet qui me contrediront, puisqu’elles indiquent par exemple que 93% des contenus qui créent de l’engagement sur Facebook sont des photos.

Sur Twitter, les contenus courts ont là encore la part belle, puisque le principe-même de Twitter est de réduire son message à 140 caractères. Avec Vine, la vidéo est quant à elle réduite à… seulement 6 secondes !

Sur Pinterest, là encore, on consulte, publie et échange des images, des vidéos ou de très courts textes (comme par exemple des citations).

Alors que les contenus courts et/ou visuels semblent aujourd’hui correspondre à une attente des internautes, dont l’attention est sollicitée de toute part, les marques doivent-elles abandonner la création et la publication de contenus longs et/ou qualifiés ?

Pour moi, la réponse est non, pour au moins 2 raisons :

1) Les contenus longs et/ou qualifiés sont ceux qui mettent le mieux en valeur une expertise

Toute activité professionnelle n’est pas obligatoirement visuelle.

Certains savoir-faire, certaines expertises (par exemple, scientifiques ou techniques) méritent parfois des explications détaillées.

Pour convaincre un prospect ou une future recrue, 140 caractères sont rarement suffisants !

Bref, à mes yeux, toute stratégie (et toute activité professionnelle) ne se prête pas obligatoirement aux formats courts, notamment en BtoB.

Appeler l’attention avec des formats courts, oui.

Mais de nombreuses marques auront en parallèle besoin d’utiliser des contenus longs et/ou qualifiés pour atteindre leurs objectifs : convaincre leurs cibles, créer de la confiance, engager le dialogue et gagner en crédibilité sur le long terme.

Voici pourquoi et comment, selon des acheteurs en BtoB, le contenu qu’ils trouvent sur Internet influe sur leurs décisions d’achat :

Utilité des blogs professionnels en B2B

Crédit illustration : emarketer / juin 2013

En résumé, les contenus que vous publiez sur Internet (par exemple, sur votre site ou sur votre blog d’entreprise) vont avoir l’impact suivant :

  • augmenter votre visibilité / notoriété sur Internet et faire connaître vos produits ou services à vos cibles,
  • éduquer vos lecteurs (donc rendre vos prospects plus à même de comprendre les avantages concurrentiels de vos produits ou services).

2) Google continue à accorder une grande importance aux textes 

Fermez les yeux et souvenez-vous : quand vous avez effectué une recherche sur Google pour la dernière fois, les premiers résultats proposés par le moteur de recherche étaient-ils des messages publiés sur Facebook, Twitter ou Pinterest ?

C’est peu probable, car si les moteurs de recherche donnent une importance croissante au référencement social, pour les moteurs de recherche (et notamment Google), le contenu reste roi : Google a toujours besoin de texte pour analyser une page web.

C’est notamment ce qu’explique Matt Cutts dans cette vidéo :

Les contenus longs (comme par exemple les articles de blogs ou les pages de votre site Internet) vous donnent notamment des chances d’être mieux référencés sur les mots-clefs de niche ou pertinents dans votre métier (en savoir plus sur les critères de référencement par Google) et d’attirer vers vous des internautes qualifiés. C’est sans doute ce qui explique pourquoi, selon cette étude 2013, dans leur stratégie de contenus, 40% des professionnels du marketing jugent que les articles de blogs sont les plus efficaces (devant les livres blancs ou les contenus vidéo/audio).

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

3 Commentaires

Laissez une réponse

Tags

Pinterest
Email
Print