• 13

  • 23

  • 33

  • 43

Blog de TPE : chez l’Or des Valois, on n’est pas des truffes !

closeCet article a été publié il y a 6 ans 4 mois 20 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Thierry, qu’est-ce qui t’a conduit à ouvrir le blog de L’Or des Valois ?




Eh bien, une série de rencontres et de conférences à l’initiative d’un noyau actif d’adeptes dijonnais : à force d’entendre tous vos arguments sur le fait qu’il ne suffit pas pour une entreprise d’avoir un site internet et qu’il est nécessaire d’avoir un support média adapté, notamment pour gérer la réputation de mon entreprise sur la toile et jouer sur l’amélioration du référencement de la boutique en ligne… vous avez fini par me convertir !

Et puis, c’est tellement agréable, quand on aime et qu’on se donne le temps, de parler un peu aussi de l’environnement de l’entreprise, le contexte, les gens qui nous entourent, nos coups de gueule s’il en faut … la vie, quoi !


Question que tout le monde se pose : quel est le retour sur investissement d’un blog d’entreprise ?




Dans mon cas, l’investissement, c’est uniquement le temps. Si je cumule le temps global consacré au blog et aux médias sociaux (NDLR : L’Or des Valois est également présent sur Facebook, Twitter, Viadéo), disons, entre une et deux heures par jour. Je trouve que bloguer n’est pas vraiment difficile mais en même temps, je pense



que ce n’est pas à la portée de tout le monde (en raison du temps qu’il faut y consacrer, ou encore en termes de compétences rédactionnelles ou d’aisance vis-à-vis de l’usage d’Internet).

Et cela apporte beaucoup car je compare aussi l’usage professionnel des médias sociaux à une pelote de laine, voilà, une grosse pelote de laine. Quand on est pas au courant, on ne sait pas à quoi cela pourrait nous servir et puis un jour, on en perçoit un des bouts et on tire dessus, et là c’est un nouvel horizon, de nouvelles possibilités qui s’offrent à nous. En fait, les médias sociaux permettent de se faire connaître et de fidéliser des lecteurs qui, sans cela, n’auraient souvent pas eu d’occasion d’entrer en contact avec vous.

L'auteur du blog de l'entreprise L'Or des Valois, Thierry BEZEUXGrâce aux médias sociaux, les liens se tissent de façon exponentielle avec des personnes qui peuvent aider mon entreprise à se développer : clients ou partenaires. Par exemple, les restaurateurs, les gîtes, les artisans de la gastronomie et toutes les interactions qui en découlent, puisque les amis de mes amis peuvent devenir des partenaires. Et c’est souvent le cas, c’est une façon de découvrir en IRL des gens formidables qui n’attendent que ça, échanger les expériences, mutualiser les compétences. La grosse marmite c’est Internet, les ingrédients : le site, le blog, les réseaux sociaux…

En termes de pur « business », cela m’a aussi permis d’entrer en contact avec des personnes basées à l’étranger et d’ouvrir de nouveaux marchés à mon entreprise à l’export : en Allemagne et au Royaume-Uni, notamment.


Que penses-tu que ton blog apporte à ton entreprise ?




  • C’est tout d’abord un moyen de se démarquer, de se différencier de ses concurrents car chaque blog laisse dans tous les cas l’empreinte d’une ambiance qui est propre à l’entreprise. Les gens s’y sentent bien ou pas, y adhèrent ou pas, c’est un peu comme recevoir des gens chez soi !

  • Pour moi, le blog d’entreprise permet aussi -et surtout- de se démarquer de ce que l’on peut trouver sur le site de l’entreprise. Le blog permet d’aborder des sujets très variés qui ne trouveraient pas leur place sur le site, comme par exemple une entreprise voisine, une réflexion sur le métier, un partenaire, etc. Bref, des informations qui humanisent la relation avec le visiteur et créent du lien, un capital sympathie, une relation basée sur la convivialité qui contribue à fidéliser le visiteur.
  • Enfin, depuis que j’ai créé mon blog, je lis également beaucoup de blogs d’autres entreprises pour ma veille, qu’elle soit informative ou concurrentielle. Avec les blogs, l’info est à portée de nous, il suffit de prendre du temps pour surfer, découvrir d’autres blogueurs, se laisser inspirer, apprendre… bref, s’ouvrir aux autres !

Amis gourmands, si cet article vous a inspirés, n’hésitez pas à aller faire un tour sur le blog… et à vous faire plaisir => la boutique de vente en ligne, c’est là !

Bonne dégustation Complice

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

5 Commentaires

  1. orpostal 27 octobre 2011 at 14 h 22 min

    Très bon article!
    Bonne continuation

  2. JN Chaintreuil 11 mai 2010 at 0 h 02 min

    La réponse de Thierry
    Bonsoir Thierry,

    Merci pour votre réponse, que je trouve juste et pleine d’humour.
    Les outils d’analyse existent.
    Oui, il faut de la passion mais attention à ne pas se laisser dévorer par les outils au détriment de la strtégie globale!
    En tout cas, je vous tire mon chapeau pour votre usage des outils(FB, Twitter et même 4square)

    A bientôt.

    JN
    @jnchaintreuil
    http://www.jnchaintreuil.com/blog/

  3. Thierry 10 mai 2010 at 18 h 42 min

    2 heures par jour sur les réseaux sociaux.
    Bonsoir JN,

    En fait, deux heures par jour est une moyenne. Il y a des jours où, l’activité professionnelle principale, celle qui me nourrit le décidant et la fatigue en résultant, je ne vais que lire mes mails et y répondre. D’autres jours, je vais y passer mes soirées pour alimenter le blog, répondre ou réagir à des articles sur FB. Je me suis arrangé également, comme beaucoup, pour que tous les articles que je rédige alimentent automatiquement FB et twitter; cela permet de toucher un eventail plus important de lecteurs, tout le monde n’ayant pas les mêmes habitudes concernant les interfaces sur les réseaux sociaux. Et puis il y a la manie twitter: Je suis sur un site, je prends une photo et je lance une invitation aux followers direct ou via RT à venir me rejoindre contre réduction sur mon stand. ça prend 5 mn. Il y a maintenant la géolocalisation type Foursquare, 5 minutes aussi quand je juge qu’il peut y avoir des personnes intéressées dans les environs.
    Il y a donc du temps passé en journée, sur le terrain professionnel et il y en a beaucoup plus le soir (pour certaines) ou le matin (pour d’autres) Il est indéniable que cela prend du temps sur la vie « privée » .Donc, pas d’étude analytique possible concernant l’utilisation des outils.
    Peut être est-ce un outil à inventer s’il n’existe déjà !
    P.S. Je dois avouer que vu l’état de mon jardin, peut être que je sous estime le temps passé. Peut être est ce plus près de 3 heures. En tout cas, pour bien faire il faut intégrer le fait qu’on doit y passer du temps, du temps en plus que celui que l’on consacre à son activité professionnelle principale. Chose impossible à mon sens si ce n’est pas une passion, ce sera ma conclusion pour ce commentaire : la communication sur les réseaux sociaux doit être le fruit d’une passion. Quand on aime, on ne compte pas !

  4. JN Chaintreuil 10 mai 2010 at 15 h 59 min

    Blog de TPE : L’Or des Valois
    Bonsoir Karine,
    Tout d’abord, quel titre! 😉
    Puis, juste un point à détailler, si possible : Thierry parle de 2h par jour sur le blog et les médias sociaux, quelle est la répartition macroscopique entre chacun des outils?
    Merci et à bientôt.

    JN
    @jnchaintreuil
    http://www.jnchaintreuil.com/blog/

  5. Thierry BEZEUX 10 mai 2010 at 7 h 56 min

    L’article ci-dessus
    Merci Karine pour cet article qui réflète complètement ma position vis à vis des médias sociaux.

Laissez une réponse

Tags

Pinterest
Email
Print