• 13

  • 23

  • 33

  • 43

Quels réseaux sociaux les professionnels doivent-ils investir ? Le témoignage d’une grande marque

closeCet article a été publié il y a 3 ans 11 mois 11 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

A propos de la stratégie « médias sociaux » de l’Oréal

« Nous sommes une très grande entreprise, avec de nombreuses marques, et chaque marque a bien sûr sa stratégie individuelle. […]

Aujourd’hui, nous sommes globalement attentifs au cheminement qui conduit le consommateur à prendre ses décisions. Notre stratégie sociale vise à toucher le consommateur où qu’il se trouve et à l’accompagner dans ses choix. Aujourd’hui, la connexion avec la marque peut se passer en ligne comme en magasin (dans un magasin, lorsqu’un consommateur recherche un produit, sa décision d’achat peut par exemple être renforcée par le fait de pouvoir regarder sur son téléphone une vidéo explicative à propos du produit), cela n’a guère d’importance. […] »

Domination de Facebook

« Nous testons de très nombreux canaux différents, qu’il s’agisse d’Instagram, de Tumblr, ou même de Pinterest. […] Mais il est évident que ces dernières années, nous avons concentré nos ressources sur Facebook, qui a la plus large audience à ce jour. »

« J’en ai assez de Pinterest »

« J’ai laissé tomber Pinterest : personnellement, j’ai tellement créé de tableaux différents que finalement, j’en suis revenue à Facebook. […] 

Pour l’instant, L’Oréal expérimente, mais l’outil est encore très jeune et surtout, j’attends que Pinterest prenne des initiatives spécifiques en direction des marques. »

Foursquare et la géolocalisation : expérience peu concluante

« Nous avons aussi testé Foursquare, par exemple nous pensions que cela pouvait aider nos salons locaux (nous n’avons pas nos propres salons, mais les produits professionnels sont une part très importante de l’activité de L’Oréal).

Le problème est que l’équipe de Foursquare n’est pas venue vers nous en proposant des solutions, c’est nous qui avons réfléchi à la meilleure manière d’utiliser l’outil. Foursquare n’est pas encore prêt pour les annonceurs. Et cela s’est révélé difficile, d’autant que Facebook a ensuite proposé les « Facebook places » et les « Facebook check-in ». Mais au final, ces essais ne se sont pas révélés très concluants ».

Peu convaincue par Google+

« Nous n’avons pas encore utilisé Google+ comme canal de marque. […] Nous ne disposons pas de ressources humaines infinies et nous avons fait des choix : Facebook, mais aussi Twitter, qui est vraiment un canal d’innovation. »

Twitter, très efficace pour les intéractions avec les représentant(e)s de la marque

« L’une de nos marques, Maybelline, concentre ses efforts sur Twitter. Les gens adorent échanger avec nos mannequins emblématiques et par ailleurs, c’est vraiment un canal idéal pour les annonces en avant-première. […] Les gens y parlent beaucoup de beauté : le rouge à lèvres qu’ils portent, le rouge à lèvres que portent les célébrités lors des événements, leurs astuces beauté, etc. »

YouTube, incontournable pour les vidéos tutoriels

« Nous avons énormément investi YouTube, notamment en publiant des vidéos qui expliquent comment utiliser au mieux nos produits. […] C’est pour nous un canal de diffusion de contenu capital. »

Lire le témoignage complet de Rachel WEISS sur Business Insider (en anglais)


PS : Vous avez besoin de conseils pour vous lancer sur les médias sociaux ou pour passer à la vitesse supérieure ? Découvrez notre programme de formation 2012-2013

 

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

Laissez une réponse

Tags

Pinterest
Email
Print