• 13

  • 23

  • 33

  • 43

Google plus a-t-il vraiment dépassé Twitter en France ?

closeCet article a été publié il y a 5 ans 1 mois 7 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

A mon avis, la prudence s’impose vis-à-vis de ce classement, et ce pour plusieurs raisons :

1. Le mois de septembre 2011 est un mois particulier pour Google+

C’est en effet le mois au cours duquel ce nouveau réseau social est sorti de sa version « privée » (accessible uniquement à certains internautes détenteurs d’une invitation) pour devenir public (accessible à tout internaute).

Un phénomène temporaire de curiosité peut donc expliquer l’augmentation importante du nombre de pages vues par rapport au mois précédent, d’autant que Google n’a pas lésiné sur les moyens pour communiquer sur l’ouverture publique de G+ (par exemple, sur la page d’accueil du moteur de recherche).

2.  Davantage de temps passé sur Twitter… et plus de connexions quotidiennes

Si le nombre de visiteurs uniques mensuels fait pencher la balance en faveur de Google +, en revanche, c’est Twitter qui remporte le duel en termes de temps passé : environ 18 minutes par mois, contre seulement 10 minutes pour Google +.

Twitter domine également sur le nombre de visiteurs uniques par jour : 334 000 contre 201 000 pour Google +.

Cela tendrait à accréditer l’hypothèque selon laquelle Twitter dispose d’un réseau d’utilisateurs plus réguliers que Google plus, ce qui est normal au vu de son antériorité.

3.  Twitter pénalisé par la non prise en compte des applications tierces ou des connexions mobiles

Médiamétrie a précisé que certaines applications tierces ou mobiles (par exemple, les très populaires TweetDeck, Seesmic ou encore Hootsuite) n’avaient pas été prises en compte dans ces chiffres.

De la même manière, les consultations depuis les téléphones portables n’ont pas été comptabilisées.

Cela signifie que, dans ce classement, une partie non négligeable des connexions à Twitter n’a pas été prise en considération : en effet, de nombreux utilisateurs utilisent ces applications ou leur téléphone portable pour consulter Twitter.

Un phénomène dont j’avais d’ailleurs déjà parlé dans cet article sur les chiffres du trafic réel drainé par Twitter.

4. Des résultats qui émanent d’un « sondage » et non d’une comptabilisation nationale

Il faut également relever que dans ce classement, les données sont basées sur un panel d’utilisateurs et non sur des données statistiques (ex : Google analytics).

5. Pas de comparaison en nombre de comptes ouverts

Enfin, notons que ce classement ne se base pas sur le nombre de profils créés par les internautes sur Twitter et Google+ : la comparaison tournerait vraisemblablement en faveur de Twitter, dans ce cas (3 millions de comptes ouverts, dont un peu plus d’1 million de comptes actifs / en revanche, je ne dispose pas de chiffres actualisés à propos de Google plus).

La tendance en faveur de Google+ est cependant un élément intéressant…

… et qu’il conviendra de suivre dans les mois à venir.

Notamment lorsque les marques auront la possibilité d’y créer des comptes, ce qui pourrait apporter du trafic supplémentaire et des visiteurs plus « grand public » que le coeur du public d’utilisateurs actuels (geeks, secteurs de la communication et des NTIC, presse essentiellement).

En cela, Facebook (n°1 du classement, loin devant les autres) dispose d’une très large avance… 

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

Laissez une réponse

Tags

Pinterest
Email
Print