• 13

  • 23

  • 33

  • 43

Lipdub : la dernière trouvaille marketing en matière de cohésion d’équipe ?

closeCet article a été publié il y a 8 ans 4 mois 14 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

C’est une invitation, lancée via Facebook, pour participer à un premier « city lipdub » dijonnais, qui m’a donné l’idée de vous parler de cette déferlante des « lipdubs » en entreprise.

Il paraît même que notre pays est un spécialiste en la matière !

En parallèle, il se trouve que je viens de lire sur le sujet un article dans « Management » (numéro d’août 2008) qui ne laisse pas de place au doute : « Faites chanter vos salariés en play-back, filmez et diffusez le clip sur le net. C’est bon pour le moral… et pour votre image« 

Comme je ne suis pas sectaire, j’ai examiné le phénomène de plus près.

Les plus consciencieux d’entre vous pourront visionner le même florilège (et plus si affinités) que moi en cliquant ici.

A titre personnel, vous l’aurez compris : je ne suis pas convaincue.

Bon, l’aspect ludique et a priori convivial de l’exercice ne m’a pas échappé.

Mais honnêtement, au-delà de la mise en valeur (et encore, ça dépend des lipdubs…) de ses salariés, d’un plus ou moins bon moment passé à tourner son film, et d’une image parfois modernisée, quel intérêt, pour une entreprise, de diffuser ce type de film en externe ?

Mon ami Xavier a en outre identifié quelques dérives qui devraient refroidir les ardeurs des hésitants.

Pour un usage interne, j’aurais en revanche tendance à être moins réservée, surtout si le tournage et la chanson choisie correspondent à un événement dans l’entreprise (ex : grosse réunion interne pour le lancement d’un nouveau produit, départ en retraite, etc.).

En fait, ce qui me gêne dans les lipdubs que j’ai pu voir, c’est le côté déconnecté de l’activité de l’entreprise : tourner un lipdub parce que tout le monde le fait, à quoi ça sert ?

A contrario, si le lipdub peut se raccrocher à l’activité et/ou au coeur de métier de l’entreprise (ex : une équipe de coiffeurs reprenant en choeur « ma mère m’a dit Antoine, va te faire couper les cheveux » ou bien, je ne sais pas, moi, les salariés d’un site de rencontres sur « J’aime les filles »), alors là, effectivement, c’est beaucoup plus drôle !

Dernier écueil pour les plus motivés : la masse critique des participants.

Parce que si, comme moi, vous travaillez en indépendant, ça va tout de suite être plus dur ! D’un autre côté, s’il s’agit absolument de ressouder une équipe, vous pouvez toujours vous rabattre sur votre couple. Tiens, j’en parle dès ce soir à mon cher et tendre : je suis sûre que ça va swinguer dans les chaumières !

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

1 Commentaire

  1. Pascal Minguet 29 juillet 2008 at 6 h 35 min

    Bravo
    Karine,
    Bravo pour cet article qui permet d’y voir plus clair. Franchement, je ne m’étais pas penché sur le « phénomène ».
    Comme, toi je suis plutôt …. pas convaincu. C’est super pour certaines équipes, certaines activités peut-être…Enfin si çà donne un peu de liant çà doit être marrant en comunication interne, mais au delà.
    Alors perso, je ne participerai pas au lipdub de mon village (enfin il n y en a pas encore de programmé, mais bon…) ni à celui de dijon.
    Je pense que c’est la génération karaoké qui doit adorer çà.

Laissez une réponse

Tags

Pinterest
Email
Print