• 13

  • 23

  • 33

  • 43

Scoop it : pour la veille partagée, c’est d’la bombe, bébé

closeCet article a été publié il y a 5 ans 8 mois 14 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Scoop it : un « nouvel » outil de veille et de partage d’information

Scoop it est un outil assez récent (enfin, si tant est que sur le web, tout ce qui a plus de 3 mois soit encore « récent » ^^). En tous cas, c’est encore en version bêta, alors on va dire que ce n’est pas de l’info réchauffée, hein 😉

Je l’ai initialement découvert grâce à des utilisateurs de Twitter, qui ont « scoopé » (archivé et partagé) des articles de ce blog et franchement, j’ai tout de suite trouvé l’outil intéressant.
Grâce à une mise en forme attractive des contenus archivés par les utilisateurs (notamment une réelle mise en valeur des illustrations et des titres), Scoop it permet en effet de valoriser le contenu d’une veille partagée.

Voici une vidéo de présentation (en anglais) : 

En revanche, si vous voulez créer votre sujet sur Scoop it, il va falloir être patients : personnellement, j’ai attendu mes codes d’accès plusieurs semaines avant de pouvoir l’utiliser !

Les atouts de Scoop it

Scoop it suggère des contenus utiles à votre veille
Au-delà d’une présentation attractive des contenus (inutile de vous dire que ceux qui font l’effort d’illustrer leurs contenus par des images seront favorisés en termes de taux de lecture), Scoop it vous permet bien sûr de suivre les sujets (topics) partagés par d’autres utilisateurs.

Mais ce qui est vraiment pratique avec Scoop it, c’est qu’il va chercher pour vous, sur Internet, des contenus susceptibles de vous intéresser et d’alimenter votre veille !

Comment ça se passe ? (cliquez sur l’image pour l’agrandir)
C’est tout bête : lorsque vous créez votre profil, vous définissez un certain nombre de mots-clefs (tags) pour votre « topic » et c’est sur la base de ces tags que Scoop it va vous proposer des contenus liés à ces thématiques (qu’il sera allé chercher dans Google, sur Twitter, Facebook, Digg, etc.). 
Et vous pourrez même affiner vos sources (lui dire d’en laisser tomber certaines qui ne vous semblent pas pertinentes, par exemple, pour qu’il ne vous les re-suggère plus par la suite) au fil du temps.

Bien évidemment, si vous surfez sur Internet et que vous trouvez un contenu intéressant, vous pourrez ajouter ce contenu en un clic sur votre « topic » (comme chez Yoolink).

Vouis disposez également d’éléments de statistiques sur votre « topic » (nombre de vues, nombre de followers, etc.).

Et si vous suivez les sujets proposés par d’autres utilisateurs, vous serez alertés des mises à jour par e-mail (à une périodicité que vous pouvez régler).

Voilà, je pourrais vous dire pas mal d’autres choses sur Scoop it, mais d’autres internautes en ont parlé plus en détails (notamment sur les aspects pratiques), alors je vous suggère d’aller voir directement leurs articles :

Ce que vous retrouverez sur le « topic » Scoop it de Dix-Katre

La veille de Dix-Katre sur Scoop itComme je vous le disais en intro, on a commencé à utiliser Scoop it et à partager des contenus il y a environ un mois.

Nous n’avons pour l’instant créé qu’un seul « topic », assez généraliste, intitulé « Usages professionnels des médias sociaux ». Vous pourrez le consulter en cliquant ici.

Voilà à quoi ressemble notre topic : (cliquez sur l’image pour l’agrandir).
On y publie une sorte de « filtre » de tout ce que nous partageons sur Twitter : disons que vous retrouverez sur ce « topic » une synthèse des contenus qui nous ont paru les plus intéressants (si vous voulez de l’exhasutivité, mieux vaut nous suivre sur Twitter).

Si, à votre tour, vous souhaitez nous dire comment vous utilisez Scoop it, n’hésitez pas à vous exprimer en commentaires !

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

13 Commentaires

  1. Grégory MAUBON 22 juin 2011 at 20 h 49 min

    [quote name= »Dublanchet »]Scoop.it, c’est comme si tous les producteurs en ligne étaient des journalistes, et toi, le rédac’ chef ! La démarche est totalement différente de celle de Netvibes, puisque l’intérêt et l’objectif de Scoop.it est avant tout de diffuser vers l’extérieur, quand Netvibes est avant tout un outil de veille interne, voire personnel, même si bien évidemment on peut partager.
    Sur la réécriture, nonobstant le flou juridique, le « bon » curator se doit d’expliquer son choix éditorial, d’apporter une plus-value, d’où l’intérêt d’éditer le titre, l’image et le texte;
    Après, je partage tout à fait vos points de vue sur paper.li et la limite de l’automatisme.[/quote]

    Je reviens sur cette notion de rédacteur en chef. Est-ce que l’image est vraiment appropriée ? Dans une structure classique de médias, les journalistes savent pour qui ils travaillent. Le rédac’chef organise le tout mais, il donne aussi ses directives. Avec la curator, les producteurs de contenu ne sont pas au courant de cette organisation. A la limite, un bon curator ne devrait utiliser que des contenu sous creative commons 😉

  2. Dublanchet 20 juin 2011 at 18 h 24 min

    Scoop.it, c’est comme si tous les producteurs en ligne étaient des journalistes, et toi, le rédac’ chef ! La démarche est totalement différente de celle de Netvibes, puisque l’intérêt et l’objectif de Scoop.it est avant tout de diffuser vers l’extérieur, quand Netvibes est avant tout un outil de veille interne, voire personnel, même si bien évidemment on peut partager.
    Sur la réécriture, nonobstant le flou juridique, le « bon » curator se doit d’expliquer son choix éditorial, d’apporter une plus-value, d’où l’intérêt d’éditer le titre, l’image et le texte;
    Après, je partage tout à fait vos points de vue sur paper.li et la limite de l’automatisme.

  3. KT 5 avril 2011 at 8 h 22 min

    Valérie, ravie d’avoir pu vous être utile :) Si vous créez un topic, n’hésitez pas à le partager ici !
    Twitter: twitter.com/dixkatre

  4. valerie thuillier 5 avril 2011 at 6 h 40 min

    Merci pour cet article sur Scoop it ! En fait j’ai reçu mes codes d’accès mais je n’ai pas encore testé car je n’avais pas trop pigé comment faire! donc merci Karine !
    Valérie

  5. KT 31 mars 2011 at 15 h 23 min

    @ Grégory : ah oui OK, je pensais qu’une fonctionnalité de modif de texte m’avait échappé (et je n’en voyais pas bien l’utilité).
    Personnellement, la modif d’image ne me gêne pas, mais tu as raison, pour le titre ça peut être plus embêtant.
    D’un autre côté, tout est rétabli quand on clique sur « show original », alors…
    Twitter: twitter.com/dixkatre

  6. Grégory 31 mars 2011 at 14 h 05 min

    Karine,

    Sur scoop.it que on choisit un article on peut modifier son titre, sa description et son image avant de la faire apparaître dans sa page. Cela ne modifie pas le texte initiale évidement mais cela peut facilement modifier son angle. C’est un peu perturbant pour les auteurs à mon avis. l faut voir à l’usage.

    Grégory

  7. KT 31 mars 2011 at 11 h 20 min

    [quote name= »Grégory »]Bonjour,

    En fait tous les outils dont nous parlons sont destinés à filtrer plus ou moins notre veille … pardon on dit, faire de la curation maintenant :)

    J’attire toutefois votre attention sur une des possibilités de scoop.it. Contrairement à paper.li vous pouvez aller assez loin dans la transformation de l’article source. Cela pose le « problème » de l’éthique du diffuseur. Encore un cas que les défenseurs des droits d’auteurs vont devoir gérer … pas simple !

    Grégory[/quote]

    Biiipppp : Grégory, tu viens d’utiliser le mot que j’avais soigneusement évité dans cet article, tu auras droit à un gage ^^

    Plus sérieusement : peux-tu préciser sur le point intéressant que tu soulèves, s’agissant de la transformation de la source initiale ?
    Twitter: twitter.com/dixkatre

  8. Grégory 30 mars 2011 at 22 h 48 min

    Bonjour,

    J’utilise scoop.it depuis quelques semaines maintenant et j’avoue qu’il est vraiment pratique mais qu’il prend du temps par rapport à un paper.li automatique.

    En fait tous les outils dont nous parlons sont destinés à filtrer plus ou moins notre veille … pardon on dit, faire de la curation maintenant :)

    J’attire toutefois votre attention sur une des possibilités de scoop.it. Contrairement à paper.li vous pouvez aller assez loin dans la transformation de l’article source. Cela pose le « problème » de l’éthique du diffuseur. Encore un cas que les défenseurs des droits d’auteurs vont devoir gérer … pas simple !

    Grégory

  9. JN Chaintreuil 30 mars 2011 at 13 h 48 min

    [quote name= »KT »]
    Quant à Paper.li, l’inconvénient c’est que c’est l’outil (et pas toi) qui sélectionne les articles mis en valeur dans ton journal.[/quote]
    Je plussoie sur l’opacité de paper.li, que je trouve fort dommageable. Personnellement, je serais ravi de pouvoir paramétrer l’algorithme d’affichage, afin de privilégier certains tweets au profit d’autres.
    Donc, fin de l’usage de Paper.li, pour ma part.

    Et je suis tout à fait d’accord avec toi, Karine, sur l’usage de Scoop.it que je trouve agréable et pertinent.

    A bientôt :)

  10. KT 29 mars 2011 at 6 h 37 min

    (suite du commentaire précédent)
    Sinon, j’ai vu que tu avais décidé de suivre le topic de Dix-Katre sur Scoop it, biiieeennn !
    Tu me diras à l’usage si ça t’est utile : je vais essayer de transformer cet outil en « synthèse des infos à ne pas rater à propos des médias sociaux » (= ce que j’aimerais bien retrouver qqpart quand, comme en ce moment, je suis contrainte de réduire mon temps de veille au strict minimum ^^)
    Belle semaine à toi aussi ! Bises
    Twitter: twitter.com/dixkatre

  11. KT 29 mars 2011 at 6 h 36 min

    Bonjour Cathy,
    Honnêtement, le choix d’un outil de veille plutôt qu’un autre est souvent une question de goûts personnels, alors je n’ai pas l’intention d’imposer les miens 😉
    Mais pour répondre à ta question : j’ai longtemps utilisé Netvibes pour suivre mes flux RSS, mais depuis que j’utilise Twitter, j’avoue que c’est un outil que je n’utilise plus du tout.
    Quant à Paper.li, l’inconvénient c’est que c’est l’outil (et pas toi) qui sélectionne les articles mis en valeur dans ton journal. C’est aussi parfois un avantage (ça te permet de voir des contenus que tu aurais éventuellement ratés dans ta veille).
    (à suivre)
    Twitter: twitter.com/dixkatre

  12. Cathy Manseri 28 mars 2011 at 7 h 47 min

    « Cet article  » bien sûr.

    Cathy @operaprint
    [url]http://blog.operaprint.com[/url][/quote]

  13. Cathy Manseri 28 mars 2011 at 7 h 46 min

    Bonjour Karine,
    C’est article tombe pile poil car moi j’attends toujours mes codes !! Du coup j’utilise Netvibes. Je vois que tu utilises les deux.
    Quels avantages/inconvénients de Scoop it par rapport à Netvibes voire Paper.li ? Il y a tellement d’outils sur la Toile, je t’avoue je suis paumée :(
    Mais finalement ai-je besoin de mes codes Scoop It ?
    J’ai juste à m’abonner au topic de Dix-Katre, non ?

    Bonne semaine,

    Cathy @operaprint
    [url]http://blog.operaprint.com[/url]

Laissez une réponse

Tags

Pinterest
Email
Print