• 13

  • 23

  • 33

  • 43

Agir face à un buzz négatif ?…

closeCet article a été publié il y a 7 ans 10 mois 2 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Bonjour à tous,
Tout d’abord, merci de ces commentaires très pertinents et intéressants.

@ Pascal Cerruti : Je ne voudrais pas vous contrarier mais… je crois que vos remarques vont dans mon sens ! ;-D
En effet, plutôt que de passer du temps et de l’énergie à guetter, sur la toile, ce que l’on dit de son entreprise (sur des outils que l’on ne maîtrise pas), autant proposer directement un outil d’expression aux internautes (que l’entreprise maîtrise). Un internaute aura en effet tendance à privilégier un moyen d’expression grâce auquel il est en prise directe avec l’entreprise, afin de recueillir une réponse à son interpellation.
Le blog a déjà montré combien il peut être utile dans ce domaine (l’entreprise répond de manière visible par tous : voir exemples dans mon précédent commentaire). La question du budget et du choix de l’allocation des ressources de communication est alors « réglée » grâce à la mise en place d’un outil unique.

@ Grégory : à mes yeux, l’engagement 2.0 est encore plus impliquant que la pétition traditionnelle : il est en effet visible par tous et l’on peut facilement retrouver les coordonnées du signataire par une recherche de son nom sur Facebook ! Quant à dire qui se souviendra de ce groupe dans un mois, effectivement, c’est une bonne question (l’avenir nous éclairera sur ce point !)
NB : au moment où j’écris ces lignes, plus de 8000 membres dans le groupe « moutarde » et près de 150 messages déposés sur le « mur » du groupe.

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

Laissez une réponse

Tags

Pinterest
Email
Print