• 13

  • 23

  • 33

  • 43

Encore pire quand tu passes au niveau international…

closeCet article a été publié il y a 8 ans 11 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

C’est une bonne réflexion et l’exemple de la moutarde est très parlant surtout pour nous français. Le problème de ressources dédiées est réel, comme l’ont souligné les autres intervenants. Une complication supplémentaire surgit quand il s’agit d’un secteur « très globalisé » comme le high-tech où les réactions sur les réseaux sociaux peuvent surgir rapidement et en langues différentes… Sans que nous soyions pour autant la très grosse multinationale avec les budgets qui vont avec ! On cumule alors la difficulté budgétaire avec la complexité de la comm internationale ! On finit par se faire un peu « hara kiri » alors en sacrifiant peut-être des ressources ou budgets alloués à des médias ou tactiques de comm plus éprouvées, pour les ré-allouer progressivement à certains nouveaux médias… Avec la crise ambiante ces budgets ne sont malheureusement pas « incrémentaux » comme ils disent, mais à trouver au forceps ailleurs parli les ressources existantes… Du coup les magazines print qui n’investissent pas assez dans le online et les agences de comm ou RP traditionnelles hurlent… Dur dur ! Pascal (Paris)

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

Laissez une réponse

Tags

Pinterest
Email
Print