• 13

  • 23

  • 33

  • 43

Hors sujet ?

closeCet article a été publié il y a 7 ans 3 mois 20 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Les entreprises que nous rencontrons ne se posent pas la question en ces termes : web 2.0 ou pas ?
Je crois que l’entreprise, au sens large, c’est à dire plutôt les TPE-PME que les grands comptes (et c’est dans ses petites structures que travaillent la majorité des salariés du privé) est confrontée à un environnement très changeant, à une concurrence accrue (CEE, mondialisation), à des circuits de décision et de réaction de plus en plus courts et que sa préoccupation première est d’abord la rentabilité (croissance de son CA, optimisation de ses charges, etc …).

Pour ces petites entreprises, la communication est certes souvent balbutiante et relativement statique, mais elle correspond au marché dans lequel elles évoluent.
Elles sont, de plus, peu ou mal conseillées et ne s’engagent qu’avec beaucoup de prudence dans une stratégie nouvelle.
Il est normal que les early adopters soient en avance :) … à eux justement de faire oeuvre de vulgarisation et de pédagogie.

Quant à opposer le web préhistorique :) au web 2.0, c’est un faux problème : c’est en fonction des besoins, du budget, de la cible de l’entreprise que les outils s’imposent et non en voulant à tout prix prêcher pour une nouvelle tendance.

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

Laissez une réponse

Tags

Pinterest
Email
Print