• 13

  • 23

  • 33

  • 43

Pas toujours simple à expliquer… mais maintes fois vérifié !

closeCet article a été publié il y a 6 ans 8 mois 25 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Vincent, merci de tes voeux et de ces explications complémentaires.

Pour répondre à ta remarque, je dirais que le blog est la base arrière de la communication 2.0 pour différentes raisons :

1) il permet l’échange avec les lecteurs, qui crée de l’intérêt, de l’adhésion, voire de la connivence avec la communauté (je constate qu’il faut laisser du temps pour qu’un blog s’installe, mais qu’une fois la confiance créée avec les lecteurs, l’effet « capital sympathie » joue un rôle important dans la relation avec l’auteur du blog). C’est un avantage par rapport aux sites internet.

2) il permet d’alterner des articles courts ou longs, voire très longs lorsque le sujet le justifie, et d’intégrer simplement toutes formes de supports (photos, vidéos, diaporamas, sondages, etc.). L’auteur du blog ouvre la discussion, en donnant son point de vue (mais aussi en laissant la parole aux internautes), donc en faisant mieux connaître qui il est sur des sujets de fond ou d’expertise. C’est un avantage par rapport aux réseaux sociaux.

3) S’il est bien construit et bien animé, il sera mieux référencé qu’un outil 1.0 (donc il aura plus de chances d’attirer de nouveaux lecteurs) et il créera une régularité dans la relation avec le lecteur, qui a une raison de revenir consulter régulièrement le blog (contrainte = nécessité de le mettre à jour régulièrement). Il permet en outre d’accéder à un archivage thématique ou chronologique de l’information (utile pour travailler en mode projet ou pour communiquer sur un thème spécifique).

4) Sur le plan de la ligne éditoriale, les internautes sont désormais habitués à voir l’auteur d’un blog aborder des sujets très variés. Non seulement cela permet de sortir d’une ligne de communication trop publicitaire (que les internautes rejettent massivement) et d’éviter de parler uniquement de son entreprise, mais en outre, la diversité des sujets abordés est une manière de se donner des occasions supplémentaires de toucher de nouveaux lecteurs et de s’extraire d’un style institutionnel rébarbatif.

5) Last but not least : grâce à de nombreuses fonctionnalités, les blogs se synchronisent très facilement avec les réseaux sociaux. Ces outils se complètent donc harmonieusement pour toucher un large public et l’inciter à consulter régulièrement l’information diffusée sur le blog. J’ajoute qu’au niveau éditorial, je constate que s’est dessinée une « répartition des rôles » équilibrée entre blogs et réseaux sociaux : aux premiers l’information travaillée (en général, davantage liée à la réflexion), aux seconds l’information « brute » (à chaud, immédiate).

Alors, cher Vincent, ces arguments t’ont-ils convaincu ?…

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

Laissez une réponse

Tags

Pinterest
Email
Print