• 13

  • 23

  • 33

  • 43

Episode 5 : pourquoi vous devez externaliser l’animation de votre blog professionnel

closeCet article a été publié il y a 7 ans 11 mois 26 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Si vous décidez de gérer votre blog en interne, les écueils qui vous attendent sont les suivants :

1. Vous manquerez de temps.

Eh oui… le principal inconvénient d’un blog, c’est le temps à lui consacrer.

Pour fidéliser votre lectorat, il est indispensable de publier régulièrement des notes, de manière à créer une habitude. Une fois par mois, c’est trop peu !

Comme vous vous en doutez, cela suppose une discipline très stricte… et de la disponibilité.

2. Vous manquerez de savoir-faire.

Animer un réseau professionnel par un blog (ou tout autre outil collaboratif) est un métier à part entière !

Il faut à la fois :

– connaître l’outil (sur le plan technique) et rester à l’affût des évolutions,

– trouver le ton juste,

– savoir écrire pour le web (et non se contenter de copier le contenu de documents écrits pour d’autres supports),

– identifier et motiver les ressources du réseau qui contribueront (aux côtés de l’animateur) à faire vivre la communauté,

– susciter des réactions de vos lecteurs pour qu’ils deviennent véritablement acteurs du blog (et non de simples consommateurs d’information),

– promouvoir le blog auprès de ses lecteurs (c’est-à-dire à la fois le faire découvrir à de nouveaux lecteurs et inciter les lecteurs qui le connaissent déjà à revenir régulièrement),

– assurer une veille dans la blogosphère pour développer la notoriété et/ou la pertinence du blog,

– savoir jusqu’où modérer (ou pas) les commentaires,

– comprendre des statistiques pour identifier les pistes d’amélioration,

– être force de proposition, etc.

Il est peu probable que vous disposiez, en interne, d’une ressource déjà opérationnelle sur ces différents aspects.

3. Vous manquerez de recul.

Une ressource interne n’aura pas toujours une vue globale de l’activité de votre entreprise ou institution, voire de l’évolution de votre secteur d’activité.

Un oeil extérieur aura plus facilement le réflexe de vous orienter vers des idées novatrices.

4. Vous n’aurez pas la même liberté de ton.

Parce qu’un collaborateur, placé sous votre autorité, n’osera pas toujours vous proposer des idées décalées.

Dommage : c’est justement ce qui fait la saveur et la réussite d’un blog…

5. Cela vous coûtera plus cher.

Faites rapidement le calcul de ce que vous coûtera une ressource interne qualifiée en additionnant son salaire, les charges, les coûts induits (poste de travail, équipement, etc.), le temps pour se former à la démarche et à l’outil, etc.

… et comparez !

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

1 Commentaire

  1. Pascal Minguet 6 octobre 2008 at 4 h 57 min

    Excellent, c’est exactement çà
    Mieux vaut prendre quelqu’un d’extérieur qui aura le recul, le savoir-faire… c’est tellement vrai.
    A moins de disposer de la perle rare, mais mis à part ce que tu faisait quand tu gérais le blog que l’on sait, meiux vaut externaliser.
    A bientôt,

Laissez une réponse

Tags

Pinterest
Email
Print