• 13

  • 23

  • 33

  • 43

Confiance, proximité et empathie peuvent-elles vous aider à vous développer et à gagner des parts de marché ?

closeCet article a été publié il y a 7 ans 3 mois 9 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

PROXIMITE :

La mondialisation de l’économie a désormais fait la preuve de ses limites et, après un mouvement d’enthousiasme pour tout ce qui venait des contrées éloignées, la distance géographique est parfois devenue un motif de crainte : délocalisations, non-respect de normes de sécurité, etc. C’est sans doute ce qui explique, chez les consommateurs, un mouvement de repli vers des choses connues et proches, donc plus facilement vérifiables dans l’esprit du consommateur. Le global est redevenu local.

CONFIANCE :

La confiance découle naturellement de ce besoin de proximité : je connais le produit, l’entreprise, les personnes qui la composent, donc j’ai davantage confiance au moment de l’acte d’achat. La confiance est donc également liée à la transparence et à l’authenticité de l’entreprise, autour de valeurs crédibles et partagées.

EMPATHIE :

La confiance se crée également grâce au partage d’expérience avec d’autres individus : désormais, on vend au moins autant un produit ou un service que l’expérience d’achat qui lui est associée. En termes de marketing, ceci se traduit par le succès du « story telling » et du témoignage. Regardez les publicités récentes (ex : SFR, Société Générale ou EDF) : elles mettent de plus en plus souvent en avant les clients, avec un message clair : « si c’est bon pour lui, ce sera aussi bon pour vous  qui avez les mêmes attentes ; s’il nous fait confiance depuis longtemps, alors vous aussi, vous pouvez avoir confiance en nous ». L’objectif est bien de répondre au besoin de « ré-assurance » et d’empathie du consommateur en utilisant la proximité émotionnelle.

C’est pourquoi je suis convaincue que les acteurs économiques doivent aujourd’hui se recentrer autour des attentes de leurs cibles, c’est-à-dire autour des notions d’immédiateté, de confiance, d’empathie, de partage, de transparence, de véracité (voire de modestie ?) et d’ouverture sur le monde qui les entoure. L’ère de l’information froide et analytique est dépassée, l’ère de l’émotion l’a supplantée.

Dans ce contexte, les outils 2.0, au premier rang desquels les blogs professionnels et les médias sociaux, pour peu qu’ils soient bien utilisés par les acteurs économiques, m’apparaissent comme les plus pertinents pour réussir à faire émerger, développer et fidéliser des communautés autour de l’entreprise. Ils permettent de créer un contexte favorable, qui répond aux nouvelles exigences des internautes : convivialité, transparence, effacement progressif de la barrière entre les sphères (intimes et professionnelles), confiance, empathie, proximité émotionnelle.

Les outils interactifs en ligne (2.0) : une arme de conviction massive pour qui veut gagner des parts de marché? Oui, certainement. Et les acteurs économiques les plus doués réussiront à écrire et partager un discours que leurs cibles pourront s’approprier et véhiculer à leur tour. Avec fierté et conviction.

Qu’attendez-vous pour vous lancer ?

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

1 Commentaire

  1. RAI 3 septembre 2009 at 17 h 38 min

    Prendre son élan
    en réponse à la question en fin d’article! Plus sérieusement, je partage complètement ce point de vue avec notamment une dimension humaine qui reprend totalement sa place dans l’économie. Certes du chemin est encore à parcourir, des barrières à franchir, des tabous à gommer. Pourtant parler de proximité, de confiance et d’empathie c’est avant tout retrouver une relation avec l’autre qui s’est perdue au fil des dernières décennies. C’est recréer un tissu social et le blog pro pourrait y contribuer alors même que la toile est virtuelle! C’est le paradoxe de notre société! Solitude et Socialisation! mais sans doute un prochain sujet que pourra nous proposer Karine?
    Franchissons donc le pas pour se lancer!

Laissez une réponse

Tags

Pinterest
Email
Print