• 13

  • 23

  • 33

  • 43

L’équation du jour : flux + buzz = biz(ness)

closeCet article a été publié il y a 7 ans 11 mois 3 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

– l’apparition de nouveaux outils de communication nous fait entrer dans un « écosystème informationnel » qui modifie profondément et durablement les échanges d’information, donc les relations des entreprises avec leur environnement

– en parallèle, la généralisation de l’usage de ces outils très puissants (ex : les téléphones portables sont devenus de véritables ordinateurs de poche) change radicalement notre façon de travailler (réactivité, nomadisme, etc.)

– ces nouveaux modes d’échanges créent de nouveaux réseaux de relations, qui doivent être captés par les entreprises. Nous sommes passés de l’ère du « one to many » (média de masse) à l’ère du « many to many » (chacun peut devenir porteur et diffuseur d’informations grâce à des outils comme les blogs, d’où une grande diversité dans l’offre d’information). Les réseaux relationnels se mondialisent (puisqu’ils ne sont plus soumis à la contrainte géographique) et créent de nouveaux pouvoirs.

– grâce à ces nouveaux réseaux, l’information se propage immédiatement et de proche en proche. Pour les entreprises, l’enjeu est donc de devenir visible, donc de créer de nouveaux services pour parvenir à attirer des flux massifs sur ses propres outils de diffusion. D’où l’équation : flux + buzz = biz !

– de ce contexte découle l’apparition d’environnements « intelligents et interactifs », dans lesquels chacun a vocation à exister et à apporter sa pierre à l’édifice (intelligence collaborative). Dans cette relation nouvelle, les salariés, les clients, voire les fournisseurs des entreprises contribuent à son efficacité (échange d’informations => adaptation permanente de l’offre à la demande, innovation, etc.)

– conséquence directe : ceci bouleverse les organisations traditionnelles des entreprises ! Le temps des systèmes d’organisation pyramidaux, verticaux, cloisonnés, est révolu… Les entreprises qui ne savent pas s’adapter prennent un retard considérable.

– Le management doit en conséquence lui aussi évoluer vers une entreprise ouverte aux réseaux (avec comme mots-clefs : systémique, modulaire, catalyse, navigation, en lieu et place de mécanique, pyramidal, programmation et diffusion).

Pour finir, sachez que cette réunion a également été l’occasion d’échanger avec Xavier Bertrand : en savoir plus sur le site du Journal de Saône-et-Loire

Gloire médiatique bis : tant que vous y êtes, lisez-donc mon témoignage « à chaud » sur la soirée dans les pages du Journal de Saône-et-Loire (à 20h30, le journaliste devait lui aussi avoir faim !) ;-D

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

1 Commentaire

  1. KT 28 octobre 2008 at 10 h 25 min

    L’entreprise en réseaux
    Voir aussi le reportage de France 3 (mercredi 22 octobre 2008) : http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=b21a_1920&video_number=5

Laissez une réponse

Tags

Pinterest
Email
Print