• 13

  • 23

  • 33

  • 43

En 2015, les P-DG tweetent davantage… mais ils ne « facebookent » plus !

closeCet article a été publié il y a 1 an 6 mois 14 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

C’est en tous cas ce que laissent apparaître les résultats d’une récente étude conduite par le cabinet Weber Shandwick, qui s’est penché sur l’utilisation des réseaux sociaux par les dirigeants des 50 entreprises les plus lucratives du monde :

  • 28% d’entre eux ont un compte à leur nom sur les réseaux sociaux (+10 points par rapport à 2012)
  • la majorité d’entre eux a choisi d’avoir une présence sur LinkedIn (22%, soit + 16 points par rapport à 2012)
  • 10% utilisent Twitter (contre seulement 2% en 2012)
  • plus aucun n’utilise Facebook (alors qu’en 2012, il s’agissait du réseau social le plus investi par les dirigeants d’entreprise !)
  • de la même manière, Google+ ne recueille aucun suffrage chez ces 50 dirigeants (2% d’utilisation en 2012).

Que penser de cette étude ?

Eh bien tout d’abord, que la marge de progression de la présence des dirigeants d’entreprise sur les réseaux sociaux est importante, puisque seul un petit tiers a choisi de s’y investir (contre une présence de 68% d’entre eux sur le site Internet de leur entreprise). Pour pouvoir tirer des conclusions globales, il serait toutefois intéressant de savoir si ces dirigeants ont choisi d’utiliser d’autres médias sociaux : je pense notamment aux blogs professionnels (leur participation à des vidéos d’entreprise diffusées sur YouTube concernerait par ailleurs 54% d’entre eux).

Ensuite, qu’il est assez logique de retrouver la majorité de ces dirigeants sur LinkedIn, qui a une forte connotation professionnelle. Ce réseau peut donc apparaître comme moins « risqué » (et aussi moins « engageant » en termes de conversation et d’alimentation) pour un grand nombre de P-DG.

Je ne suis pas étonnée non plus de la progression de Twitter chez ces P-DG, pour au moins 2 raisons :

  • la première, c’est que Twitter rassemble aujourd’hui une communauté d’utilisateurs très proche de celle des dirigeants d’entreprise : on estime qu’au moins 70% des décideurs politiques mondiaux utilisent ce réseau social (le dernier en date étant Barack Obama, qui a créé un 3e compte Twitter en tant que Président des Etats-Unis, venant compléter son compte de campagne et le compte de la Maison Blanche) ; Twitter est également investi par une très forte proportion de journalistes,
  • la seconde, c’est que plusieurs exemples (dont celui-ci) ont montré que des informations diffusées sur Twitter pouvaient avoir un impact extrêmement important sur le cours des actions d’une entreprise en bourse, ce qu’un P-DG ne peut totalement ignorer ☺

Pourquoi ce désamour de Facebook ? Il me semble que l’étude ne permet pas de tirer de conclusions définitives sur le sujet, car si l’existence de pages Facebook des dirigeants a été examinée, il n’est pas précisé s’ils ont continué -ou pas- à avoir une présence privée (compte perso) sur ce réseau social.

Bref, dans tous les cas, après quelques années d’observation du phénomène « réseaux sociaux », les dirigeants ont appris, expérimenté et désormais, ils ont pu définir quelles sont les plateformes les plus bénéfiques pour eux. Je pressens pour ma part que ce chiffre de 28% d’utilisateurs sera en progression lors de la prochaine étude sur le sujet : à suivre dans les mois à venir !

Via

Cet article vous a été utile ?

N’oubliez pas d’en faire profiter vos contacts en le partageant sur les réseaux sociaux !

Si cette thématique vous intéresse, je vous recommande par ailleurs la lecture de :

Vous pouvez aussi :

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

Laissez une réponse

Tags

Pinterest
Email
Print