• 13

  • 23

  • 33

  • 43

[Etude] Twitter fait-il plus vendre que Facebook ?

closeCet article a été publié il y a 5 ans 5 mois 15 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

56% des utilisateurs de Twitter se déclarent plus enclins à acheter les produits des entreprises qu’ils suivent…

contre seulement 47% des « fans » d’une marque sur Facebook : tel est le constat relativement étonnant qui ressort des déclarations des consommateurs.

Pourquoi des consommateurs suivent-ils votre marque sur les réseaux sociaux ?Pour comprendre ces chiffres, il faut peut-être se pencher sur une autre question posée aux consommateurs (voir illustration ci-contre, cliquez pour agrandir) : celle de la motivation pour suivre une marque sur Twitter et Facebook.

Les personnes interrogées plébiscitent notamment Twitter pour :

  • être informées des promotions et réductions (le succès des ventes de Dell sur Twitter en est un excellent exemple),
  • se tenir au courant des futurs produits que proposeront les entreprises qu’ils suivent (très fort avantage de Twitter sur cette motivation),
  • bénéficier d’un service client  plus réactif et en lien direct avec l’entreprise,

et, plus généralement, pour établir le dialogue avec l’entreprise : on peut en déduire que les consommateurs qui suivent ces entreprises sur Twitter sont plus impliqués auprès de la marque que ceux qui en deviennent fans sur Facebook. Ceci pourrait expliquer ce pourcentage plus élevé d’actes d’achat sur Twitter (par rapport à Facebook).

Sur Twitter, 62% des « followers » d’une entreprise se déclarent plus enclins à visiter le site web de l’entreprise…

contre « seulement » 60% sur Facebook : les 2 réseaux sociaux ont donc un impact comparable (et très favorable) sur les taux de consultation du site Internet de l’entreprise.

A mes yeux, c’est un résultat à la fois :

  • attendu, parce que dans les 2 cas, les marques utilisent souvent leur compte pour renvoyer vers du contenu publié sur leur site ou leur blog,
  • et étonnant, parce que la nature même de Twitter (circulation intensive et instantanée d’informations et d’actualités) aurait pu conduire à une différence plus frangrante en faveur de Twitter.

49% des Twittos auront tendance à redifuser le message de la marque

Evidemment, pas de comparatif avec Facebook, où la fonction de « Retweet » n’existe pas.

Mais il y a fort à parier qu’une étude comparative Facebook/Twitter sur le partage d’information « business » se ferait à l’avantage de Twitter (si vous avez connaissance d’une étude récente sur ce point précis, n’hésitez pas à la signaler dans les commentaires bien sûr).

59% seront prêts à recommander l’entreprise…

contre « seulement » 56% sur Facebook.

Là encore, forte similitude des résultats, ce qui (à titre personnel) m’étonne car si l’on m’avait interrogée, j’aurais sans doute plutôt parié sur un léger avantage de Facebook par rapport à Twitter.

Pistes de conclusions : Twitter est-il réellement plus efficace que Facebook en termes d’impact commercial ?

Très honnêtement, je trouve qu’il est difficile de se baser sur les résultats de cette enquête pour l’affirmer.

Pour mieux comprendre et comparer cet impact commercial, il nous manque notamment des informations sur :

  • le secteur d’activité des marques suivies dans les 2 cas (par exemple, sur Twitter, il y a quand même une forte domination du secteur high-tech et des médias),
  • l’impact sur le référencement (l’étude se base sur des personnes qui suivent les marques sur les 2 réseaux : qu’en est-il des personnes qui recherchent des informations sur un produit en tapant un mot-clef sur les moteurs de recherche ? Auraient-elles plus de chances de tomber sur le compte Twitter ou Facebook de la marque ?)
  • le profil des personnes interrogées
et surtout, une remise en perspective du nombre d’utilisateurs de Facebook et Twitter dans la population (donc la capacité d’une marque à toucher un plus grand nombre de consommateurs), avec un écrasant avantage pour Facebook en France (comme ailleurs) : environ 20 millions d’utilisateurs de Facebook, contre 10 fois moins (environ 2,5 millions) pour Twitter.Enfin, je remarque pour ma part que l’impact commercial de l’un ou l’autre de ces réseaux sera aussi fonction de l’utilisation qu’en font les marques qui les ont investis :

  • peut-être plus ludique sur Facebook,
  • et plus professionnel sur Twitter ? (voir cette étude en BtoB)
Quoi qu’il en soit, en France, les sites de e-commerce (très attentifs à l’impact commercial) ont, comme on dit, « voté avec leurs pieds » : ils plébiscitent Facebook à 98% !
Quel est votre sentiment ?

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

Laissez une réponse

Tags

Pinterest
Email
Print