• 13

  • 23

  • 33

  • 43

« Comprendre ce que sont les médias sociaux »

Mais que sont ces fichus médias sociaux ?!? Voici quelques définitions utiles pour vous aider à vous y retrouver…

Médias sociaux (ou web interactif, ou encore web 2.0)

Les médias sociaux sont parfois appelés « web 2.0 », par opposition à la 1ère phase du web qui est appelée 1.0 (sites internet classiques : pas d’interactivité avec l’internaute).

Pour simplifier, les médias sociaux regroupent l’ensemble des outils (blogs, forums, réseaux sociaux, wiki, etc.) qui permettent à l’internaute :

* de réagir à une information, par exemple en déposant des commentaires ou en cliquant sur « J’aime », « +1 » ou encore « c’est intéressant » (la terminologie varie selon les médias sociaux utilisés).

* de créer lui-même facilement de l’information (User Generated Content),

* mais également de la rediffuser et de la partager facilement avec d’autres internautes.

Plus largement, c’est une nouvelle vision d’Internet qui revient à considérer l’internaute comme acteur et partie prenante de l’information, dans un dialogue plus que dans un monologue.

Médias sociaux ou réseaux sociaux ?

Dans le langage courant, les termes de « médias sociaux » et de « réseaux sociaux » sont souvent employés de la même manière.

Les définitions font, depuis toujours, l’objet de nombreux débats de spécialistes. Voici comment, pour ma part, je vois les choses (de manière schématique).

a) Les réseaux sociaux

A titre personnel, je considère que les réseaux sociaux ne sont qu’une partie, un sous-ensemble des médias sociaux. Ils désignent les outils interactifs pour lesquels, si vous souhaitez avoir accès à toutes les fonctionnalités, vous devrez préalablement vous inscrire et créer un profil d’utilisateur.

Les réseaux sociaux s’appuient, par définition, sur la notion de réseau : une fois qu’il aura créé son profil, l’utilisateur va chercher à se mettre en relation et en contact direct avec d’autres utilisateurs.

Quelques exemples de réseaux sociaux connus : Facebook, Google+, LinkedIn, Viadeo, YouTube, Dailymotion, Flickr, Pinterest, Instagram…

b) Les médias sociaux

Dans la notion de « médias sociaux », il y a à mes yeux une dimension plus large qui inclut des outils pour lesquels la création d’un profil d’utilisateur n’est absolument pas nécessaire. C’est typiquement le cas des blogs (nul besoin de créer un profil pour commenter, par exemple) ou encore des wikis (le wiki le plus connu est Wikipédia).

Les médias sociaux s’appuient sur la notion de média, qui renvoie à l’idée de création et diffusion de contenus plus qualifiés (sur les réseaux sociaux, les messages diffusés sont souvent courts et, si nécessaire, contiennent des liens qui permettent de renvoyer vers une information en ligne plus fouillée).

c) Le microblogging

Lors de sa création, Twitter a été classé dans la catégorie « outil de microblogging », tout simplement parce que l’on a considéré, à l’époque, que des messages de 140 caractères maximum (la particularité principale de Twitter) s’apparentaient à de micro-articles de blog, que l’on a parfois appelés « microposts ».

Personnellement, j’ai tendance à considérer que Twitter est avant tout un réseau social, mais bon, ce n’est pas très important.

Le cas particulier du blog professionnel

 

Un blog professionnel (également appelé blog institutionnel, blog d’entreprise, blog corporate…) est une sorte de magazine diffusé sur la toile, qui donne la possibilité aux lecteurs (internautes) de commenter. Il peut être utilisé soit en complément, soit en remplacement d’un site Internet.

C’est un espace en ligne vivant, qui permet à un (ou plusieurs) auteur(s) de diffuser régulièrement de l’information (sous forme de « notes », c’est-à-dire d’articles) et aux internautes de réagir à cette information (par le biais de commentaires).

L’information est immédiatement accessible à tout internaute (il est toutefois possible de réserver cet accès à des utilisateurs choisis : on parle alors de « blog interne »). Sur le plan technique, un blog d’entreprise ressemble beaucoup à un site Internet.

Mais sur le fond, le blog se distingue du site institutionnel par :

* une tonalité d’écriture moins formelle : plus « humaine » et souvent plus décontractée (dialogue),

* la nécessité de publier assez régulièrement du contenu (contrairement à un site Internet qui, dans les faits, est souvent la vitrine statique d’une entreprise).

 

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS