• 13

  • 23

  • 33

  • 43

Liens sponsorisés sur Facebook : le retour d’expérience d’une PME

closeCet article a été publié il y a 7 ans 8 mois 20 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

pascal tournier.jpgPascal, pourquoi avoir choisi de réaliser une campagne de liens sponsorisés sur Facebook ?

Dans le cadre de ma veille permanente e-marketing, pour tester et me faire une opinion.

En pratique, est-ce difficile de déposer une annonce ? quel délai de mise en oeuvre ? quel coût ?

Mise en oeuvre simplissime, surtout pour quelqu’un rompu à la gestion de campagne d’achats de mots-clés chez Google, Yahoo!, MSN Live Search et Mirago.

En termes de coûts, tu peux adopter le CPC (coût par clic) ou le CPM (coût pour mille clics). Sinon, c’est le principe des enchères, tu fixes le coût maximal que tu es prête à payer pour un clic et, en fonction de cette donne et de ta concurrence, Facebook fixe le prix du clic. Pour que tu puisses maîtriser ton budget, Facebook te permet de fixer le montant journalier de tes dépenses : ce budget ne sera pas dépassé.

Peut-on choisir son public-cible et si oui, de quels choix dispose-t-on ?

Tu peux choisir l’âge de ta cible, très finement (année par année, c’est à dire uniquement les personnes de 38 ans, ou de 33 à 38 ans par exemple), son sexe, sa formation, par mots-clés, lieu de travail, situation amoureuse, « intéressé par » et langue. En fait, toutes les informations que Facebook te demande de remplir quand tu crées un compte sont des options de ciblage !

Dans notre cas, nous avons retenu « people between 21 and 60 years old in France who like google, Marketing, Marketing Assistant, Marketing Associate, Marketing Consultant, Marketing Coordinator, Marketing Director, Marketing Executive, Marketing Manager, Marketing Specialist, Marketing and Sales, Web, Web 20, Webmaster, or yahoo ».

Quels premiers résultats ?

J’ai fixé comme objectif à cette campagne de conforter la notoriété d’i-com, ce qui est bien sûr plus difficile à mesurer que le nombre d’abonnés à une newsletter. Sinon, le CTR (taux de clic, c’est à dire ratio « clics / affichage de l’annonce ») est proche de ce que l’on connaît par exemple sur le réseau de contenu AdSense de Google.  Pour ce qui nous concerne, 700 visites en un mois.

Est-ce une démarche que tu recommanderais, et pour quel type d’entreprise ? Les TPE et PME y trouveront-elles leur compte par exemple ? Est-ce réservé à des entreprises qui ciblent un public de « d’jeuns » ou pas ?…  Faut-il avoir créé une communauté sur Facebook pour que ce type de campagne soit pertinent ?

A mon sens, une des clés de la réussite est de bien cibler la communauté à qui l’on s’adresse, et de bien respecter l’esprit Facebook avec un ton un peu décalé. Une cible jeune et branchée, c’est sûr que c’est mieux 😉 Il est possible de lier l’affichage des campagnes à des « actions sociales », c’est à dire à des pages Facebook, des événements Facebook ou des groupes Facebook..

logo i-com.jpg
Merci, Pascal, d’avoir accepté de jouer le jeu de l’interview ! A titre d’information, sachez que vous pouvez également retrouver i-com sur son groupe Facebook.

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

5 Commentaires

  1. Dopaweb 23 avril 2009 at 13 h 34 min

    http://www.dopaweb.com
    CPM, n’est-ce pas « Cout pour Mille »… sous entendu « affichages » ? Si oui, quel serait alors la différence avec le CPC ?

  2. KT 18 mars 2009 at 16 h 49 min

    Excellente question
    En attendant la réponse de Pascal, il me semble que les principes de ciblage sont différents sur les 2 outils :
    1) Google : ciblage par mot-clef recherché (quelle que soit la personne qui recherche),
    2) Facebook : ciblage par centres d’intérêt exprimés par les membres ou par caractéristique (âge, formation, sexe, etc.), sans que l’intérêt pour un mot-clef particulier soit explicite

  3. Matthieu 18 mars 2009 at 10 h 34 min

    Facebook vs Google who wins ?
    Merci pour ce retour. Je reste sur ma faim. Quelle est la conclusion au delà du volume de clics de cette campagne assez classique dans son paramétrage vs Google Adwords à budget/ciblage équivalent ? A bientôt.

  4. Pascal Minguet 18 mars 2009 at 10 h 25 min

    Super
    Merci Pascal pour ce retour d’expérience, et bravo Karine, j’ai toujours un faible pour les interviews et en plus avec un côté sympatique.
    Bravo et à bientot à tous les deux

  5. Laure Dessaux 18 mars 2009 at 10 h 07 min

    Pascal, le précurseur :)
    Merci Pascal pour ce retour d’expérience.
    700 visites/mois c’est pas mal pour une première expérience de promotion sur ce canal !
    Les gens qui sont sur facebook y sont beaucoup plus pour le côté ludique et perso que pro.
    Mais c’est avant tout des salariés, des entrepreneurs, des gens qui ont des besoins dans leur entreprise et figurer là où ils sont plus tranquilles, plus sereins, plus réceptifs, peut être mieux perçu et donc plus qualifié que des ad-words google… je n’en sais rien, mais c’est une supposition..

Laissez une réponse

Tags

Pinterest
Email
Print