• 13

  • 23

  • 33

  • 43

Professionnels, 3 raisons de vous intéresser à Google+

closeCet article a été publié il y a 4 ans 9 mois 25 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

1. Google+ est bon pour votre référencement

… et quand on sait que plus de 90% des Français utilisent Google comme moteur de recherche… on se dit que négliger un moyen d’améliorer gratuitement son référencement, c’est un peu dommage.

Mais au fait, pourquoi Google+ (G+) est-il bon pour votre référencement ? Tout simplement parce que :

  • D’abord, Google+ est très bien optimisé pour les recherches Google. Votre page de marque sur Google+ peut donc compenser un référencement assez moyen de votre site Internet.
  • Ensuite, le référencement devient de plus en plus social (c’est-à-dire basé sur les recommandations d’internautes). Donc, si vous êtes présent sur Google+, vous donnez à vos cibles des occasions de partager et recommander les contenus que vous diffusez (or, les résultats que vos cibles recommandent sont favorisés lorsque leurs contacts effectuent une recherche sur Google).

Ce n’est pas directement lié au référencement, mais j’ajouterais quand même que sur G+, pour chaque message que vous diffusez, vous visualisez la viralité de votre publication et sa rediffusion entre internautes (fonctionnalité Ripples, pour l’instant réservée aux comptes en anglais) : vous voyez apparaître le « voyage » de vos contenus sur la toile, ce qui vous permet de mieux cerner leur pertinence, voire de détecter des cibles potentielles.

2. Google+ s’intègre facilement aux autres outils Google… et va grandir avec l’écosystème Google

Google+Google+ a mis un peu de temps à arriver sur le marché des réseaux sociaux, mais il bénéficie d’un avantage inestimable : c’est un produit Google. Avec la force de frappe qui va avec.

Lancé pendant l’été 2011, il regroupe déjà, 6 mois plus tard… 90 millions d’utilisateurs dans le monde ! Et l’on en prédit 400 millions d’ici à la fin 2012. C’est une croissance considérable, même si l’on atteint pas encore les chiffres de Facebook (lancé il y a plus de 5 ans, rappelons-le).

A ce potentiel d’utilisateurs attirés par la « marque Google » s’ajoute un autre phénomène : la complémentarité des outils Google entre eux.

Pour faire court, cela signifie que si vous utilisez déjà les outils Google comme GMail (messagerie électronique), Blogger (plate-forme de blogs), YouTube (vidéos) ou Picasa (photos), vous pourrez facilement créer des ponts entre ces différents outils.

A titre d’exemple, les blogueurs qui utilisent Blogger sont les seuls dont les articles peuvent être automatiquement publiés sur leur profil Google+ (pour les autres, il faut le faire manuellement… en tous cas, à l’heure où j’écris ces lignes). Autre exemple : si vous utilisez GMail pour vos mails, vos cercles ont été automatiquement importés dans votre rubrique « contacts », etc.

Ces possibilités ne sont que de 1ers pas et on se dit qu’à terme, le passage par G+ va devenir incontournable (surtout que pour utiliser certains outils Google, il devient obligatoire de se créer un compte sur G+).

3. Google+  a dès le départ été prévu pour concilier utilisation grand public et utilisation par les marques

Contrairement à Facebook, qui a créé les pages professionnelles en cours de route (du coup, en tant que professionnels, on ressent parfois le sentiment d’être un intrus parmi les amis, LOL et pokes des utilisateurs ☺). Ou à Twitter, qui peine à le faire. Ou Viadeo et LinkedIn, à qui l’on peut éventuiellement faire le reproche d’être trop axés « professionnel » (du coup, vous aurez des difficultés à engager une conversation avec le grand public).

Dès le départ, Google+ a cherché à jouer sur les 2 tableaux : professionnels et grand public. Et, en piochant dans les fonctionnalités et dans les usages qui marchaient bien sur les autres réseaux sociaux, G+ a (à mon avis) réussi à capter les avantages de ses concurrents.

Sur Google+, les marques ont un espace réservé (les pages de marques) et le grand public dispose de plusieurs armes pour délimiter son territoire privé :

  • les cercles (quand vous diffusez une information, vous définissez par quelle catégorie de personnes elle sera visible) pour mettre des frontières claires entre le perso et le pro notamment (notez que cela existait déjà sur Facebook, mais que personne ou presque ne savait s’en servir)
  • le fait qu’une marque ne puisse pas vous « encercler » si vous ne l’avez pas déjà vous-mêmes « encerclée » (objectif : limiter le spam)
  • le fait que vous puissiez régler le niveau d’affichage des informations diffusées par tel ou tel cercle (si, dans votre flux d’actualités, vous souhaitez que les infos de Tata Germaine apparaissent prioritairement par rapport à celles que diffuse votre boss, vous pouvez le régler), etc.
J’ajoute qu’il existe aussi quelques fonctionnalités ou particularités intéressantes sur les pages G+, comme par exemple :

  • la possibilité de lancer des conversations vidéos à plusieurs (Hangout), qui peut être pratique pour des vidéos-conférences à distance,
  • la possibilité de désactiver les commentaires sur une publication bien précise, ou de vérouiller cette publication (faire en sorte qu’elle ne soit pas rediffusée par les internautes),
  • pas de présence de publicités sur votre page lorsque l’internaute la consulte (contrairement à Facebook),
  • un contenu qui peut être un peu mis en forme (gras, itallique…) et pas de limitation dans le nombre de caractères diffusés,
  • la possibilité de cibler vos contenus vers des cercles personnalisés d’utilisateurs (par exemple, correspondant à des typologies de clients ou à une distinction clients/collaborateurs) pour gagner en pertinence dans la diffusion de vos messages.

En bonus

Comme la plupart des réseaux sociaux, Google + est gratuit. Et il a été construit pour être plutôt facile à prendre en main.

Alors, pourquoi se priver d’un test ?

Si vous souhaitez faire vos premiers pas, vous pouvez relire cet article de notre blog.

Et pour une information plus poussée, ça se passe par là

N’oubliez pas d’en profiter pour encercler la page Google+ de Dix-Katre !

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

Laissez une réponse

Tags

Pinterest
Email
Print