• 13

  • 23

  • 33

  • 43

Utiliser Twitter en entreprise : 2 exemples de stratégies de communication diamétralement opposées

closeCet article a été publié il y a 7 ans 7 mois 13 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Pour communiquer vis-à-vis de ses utilisateurs, la RATP a choisi une ligne éditoriale plutôt originale = informer, 2 fois par jour, sur l’état du trafic et les dysfonctionnements constatés sur ses lignes.

Le format des messages sur Twitter se prête particulièrement bien à ce type d’informations : 140 caractères, c’est amplement suffisant pour dire, par exemple, qu’il y a un incident technique sur le RER C (« C incident technique ») ou une panne de matériel sur le transilien (« Transilien P.N. panne matériel »).

Il faut dire que l’entreprise était jusque-là largement débordée par le nombre de tweets (= messages sur Twitter) diffusés par les usagers du réseau (« bloqué sur la ligne 10 depuis une heure, vais-je y passer la nuit ? »). Effectivement, dans ces conditions, autant prendre les devants et offrir un service suplémentaire aux usagers !

Si je salue l’initiative, je suis cependant un peu surprise par le style et la tonalité très déshumanisés choisis par la RATP. Pas de visage humain derrrière la machine, style télégraphique très désincarné, bref, pas beaucoup de liant dans tout ça !

Certains « followers » (= personnes qui s’inscrivent sur le profil de la RATP pour suivre les messages qu’elle diffuse) ont également noté que la RATP ne « suit » aucun de ses usagers (généralement, lorsque vous créez un profil Twitter, c’est à la fois pour diffuser des messages et rester informés de ce que disent d’autres Twitterers). Bref, l’esprit de veille, de connivence et de réciprocité n’y est pas encore. Cela viendra peut-être avec le temps, ce profil étant apparemment une version bêta de test.

2e exemple : par comparaison, regardez, de l’autre côté de l’Atlantique, l’exemple du profil Twitter de Starbucks. Pour éviter des redites, je vous invite à consulter cette analyse du québéquois Benoît Tremblay sur le sujet.

Notez, au passage, la différence de ligne éditoriale… et ses probables retombées en termes d’image. Une source d’inspiration pour les grandes entreprises françaises ?

Vous aimez ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Viadeo FR
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

facebook comments:

7 Commentaires

  1. KT 5 juin 2009 at 12 h 33 min

    Comment être « sûr » du caractère officiel du profil Twitter d’une entreprise ?
    Bonjour Phil,
    Ah, visiblement, divergence d’avis et contradiction dans les informations déposées en commentaires sur cette note ! Je vais essayer de me renseigner plus avant sur la question ;-D

  2. Phil 4 juin 2009 at 21 h 52 min

    pas bidon…
    Bonjour,
    Le twitter « RATP » n’est pas bidon du tout, mais pas non plus officiel comme l’est la fabrique…
    C’est un service qui prend la page traffic sur le site de la RATP, et en extrait les infos sur les lignes. C’est sûr que selon le formattage des infos, ce qui est mis sur twitter est plus ou moins bien retranscrit…

  3. Benoit Tremblay 18 mai 2009 at 16 h 58 min

    Merci pour la mention
    Bonjour Karine,

    Je suis un peu en retard sur mon commentaire, mais j’aimerais te remercier d’avoir mis mon article en référence.

    Il y a de plus en plus d’utilisations originales de twitter et peut importe la méthode choisie, les entreprises ont tous intérêt à utiliser la plateforme.

    Benoit.

  4. KT 10 mai 2009 at 15 h 38 min

    La question de la réalité de l’identité numérique pour une entreprise
    Merci pour l’info (drôle de système que ce pseudo ?…), qui me conduit à me poser la question de la réalité de l’identité numérique d’une entreprise sur les médias sociaux… (Qui est à l’origine de ce profil « bidon » ?)
    J’y reviendrai sans doute dans une prochaine note.

  5. vincent 9 mai 2009 at 18 h 17 min

    RATP
    Si tu veux suivre la RATP c’est sous le pseudo de la fabrique que tu pourras le faire, l’autre est bidon!

  6. KT 21 avril 2009 at 13 h 07 min

    transparence
    Oui, c’est un peu la règle du jeu d’être « transparent » sur les médias sociaux. Et en même temps, les médias le feraient sans eux, de toute façon… ;-D

  7. LPC 21 avril 2009 at 12 h 54 min

    RATP
    Et ils annoncent les grèves …

Laissez une réponse

Tags

Pinterest
Email
Print